" Justice pénale et système pénitentiaire ", une soirée publique passionnante

Auteur(s) : DELARBRE Myriam;

Les aumônerie étant au coeur des débats de cette Assemblée générale [A.G.de la FPF, Mulhouse, 10-11 mars 2001], il a semblé judicieux d'organiser une soirée publique sur un thème d'actualité " Justice pénale et système pénitentiaire ". Hugues Vertet, Anne Müller et des tziganes genevois sont venus témoigner avec leurs mots, leur foi et leur musique de leur travail d'écoute et de conseils auprès des détenus et dire leurs propres interrogations. Moments brefs mais forts, avant d'entendre deux exposés passionnants de Guy Canivet, 1er président de la cour de cassation, donc plus haut magistrat de France, qui a donné son nom à la Commission mandatée par le gouvernement pour réfléchir au contrôle externe des prisons, à laquelle le pasteur Werner Burki participa. Il marqua l'auditoire par deux mots : " légitime " et " utile ". Il a rappelé que la sanction doit être légitimé, expliqué à la personne reconnue coupable, si on veut que sa peine soit " utile ", qu'un cheminement puisse se faire.

Pour Guy Canivet, la prison doit rester la peine ultime. Il a plaidé en faveur des peines alternatives et reconnu le manque actuel de moyens pour leur mise en place. Anne d'Hauteville, professeur de droit à Montpellier et engagée dans une association d'aide aux victimes, a parlé de l'accompagnement des victimes qui parfois se sentent coupables, en particulier quand le procès n'a pas pu avoir lieu ou que le prévenu ne reconnaît pas les faits reprochés.

Le public mulhousien a apprécié le tour d'horizon sur cette question d'actualité. Des personnalités, député, responsable de l'administration pénitentiaire locale se sont exprimées rendant le débat d'autant plus pertinent. Cette soirée a montré les limites de la privation de liberté comme sanction et a fort bien illustré les propos fédératifs de l'après-midi sur l'urgence de travailler en amont, pour que les plus faibles ne tombent pas dans la délinquance et en aval, pour qu'il existe un accompagnement des sortants de prison. Du travail en perspective pour les Eglises et associations protestantes !

Source(s) : BIP;
Date de parution : 1-15 avril 2001

A lire également