Réaction du pasteur Gill Daudé, responsable du Service des relations œcuméniques de la FPF aux § 11-12-13 du document épiscopal sur la laïcité

1- j'apprécie l'égard qui est fait à la position de la Fédération protestante de France dans le N°11, qui montre un vrai souci œcuménique de prise en compte (mieux : de compréhension) des positions de l'autre et de sa situation.

2- c'est la teneur de ce que nous avons échangé depuis plusieurs mois au Conseil d’Eglises chrétiennes en France.

3- avec le N° 12, nous, protestants, sommes bien d'accord : il n'est pas question de toucher à l'équilibre de la loi ni à l'apaisement social qu'elle a produit à la longue.

4- avec le N°13, nous sommes aussi d'accord : il n'est pas question non plus de toucher aux principes de la loi. Là où nous pouvons diverger (cela est dû à nos histoires), c'est que l'expérience associative des cultes protestants a mis à jour des améliorations possibles pour que le principe fondateur s'applique réellement et plus efficacement. Nous rejoignons le texte des évêques lorsqu'il ajoute que l'expérience d'un siècle est là pour témoigner que c'est possible !

Paris, le 16 Juin 2005

Lire la Déclaration de l'Assemblée prenière des Evêques de France
L’Eglise catholique et la loi du 9 décembre 1905 cent ans après

Source(s) : FPF;FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE;
Date de parution : 16 juin 2005

A lire également