Lettre du Comité Central de la KEK aux Eglises membres solidarité avec les personnes déracinées

Auteur : CONFERENCE DES EGLISES EUROPEENNES
Chers frères et soeurs en Christ

Le Comité Central de la Conférence des Eglises Européennes, réuni à Bossey, Genève, du 20 au 28 juin 1996, exhorte toutes les Eglises, communautés et tous les gouvernements à faire face aux nombreux problèmes critiques affectant les personnes déracinées en Europe et partout dans le monde : les réfugiés, les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, les requérants d'asile, les migrants.

En juin 1995, le Secrétaire général de la KEK avait adressé une lettre* aux Eglises membres leur rappelant leur responsabilité politique et pastorale envers les personnes déracinées. Le Comité Central attire l'attention sur la Déclaration du Comité Central du COE de septembre 1995* sur les personnes déracinées et sur l'Appel lancé par le colloque oecuménique d'Addis Ababa de novembre 1995 sur "La mission prophétique des Eglises face au déplacement forcé de personnes"*. Nous insistons auprès des Eglises pour qu'elles examinent et mettent en application cette lettre, cette déclaration et cet appel.

Dans le même esprit, nous demandons aux Eglises européennes d'organiser des activités et des manifestations pour participer pleinement à la préparation et au lancement de l'Année oecuménique de solidarité avec les personnes déracinées de 1997 et à son suivi.

Nous proposons aux Eglises de choisir des domaines d'action selon leur situation géographique et leurs possibilités politiques et pastorales. Par exemple, dans le domaine politique, les Eglises dans les pays membres de l'Union européenne devraient porter leur attention aux questions discutées par la Conférence intergouvernementale de l'Union européenne concernant la politique des visa, de l'asile et de l'immigration.

Dans le domaine de la responsabilité humanitaire, pastorale et sociale, les Eglises sont exhortées partout en Europe à réfléchir aux moyens de soutenir le programme d'action de la récente Conférence régionale des Nations Unies sur les problèmes des réfugiés, des personnes déplacées, et autres formes de déplacement forcée et sur celui des personnes rentrant dans leur foyer dans la Communauté des Etats indépendents et des Etats voisins, en mettant l'accent sur la formation permanente des assistants sociaux, sur l'échange de personnel et sur l'assistance matérielle.

Pour manifester leur esprit de solidarité et d'hospitalité, par exemple, toutes les Eglises concernées sont exhortées à rester vigilantes au sujet du rapatriement des personnes protégées dans les pays de l'ex-Yougoslavie. Elles devront veiller à ce que le rapatriement forcé ne soit pas une contrainte ou une menace de la part d'aucun gouvernement, à moins que ne soient assurées les conditions de sécurité et que n'aient été examinées avec soin les capacités de réabsorption et de soins sociaux et pastoraux.

Nous croyons que le Deuxième Rassemblement Oecuménique Européen sera une occasion particulière pour manifester l'engagement des Eglises à pourvoir aux besoins des personnes déracinées d'Europe, de reconnaître que nous sommes membres de communautés composées de personnes "qui autrefois étaient des étrangers" et qui se sont consacrées à un ministère de réconciliation auprès de ceux et celles qui continuent à être des étrangers.

Nous croyons en outre que les réponses oecuméniques européennes aux problèmes des réfugiés, des requérants d'asile, des personnes déplacées et des migrants devraient devenir, en substance et en forme, un ministère integré auprès et avec les "personnes déracinées".

Nous prions que nous soient données grâce et force pour exercer ce ministère et pour manifester plus de solidarité avec les personnes déracinées sur notre continent et dans le monde...

*On peut se procurer ces documents au secrétariat de la KEK.

La Conférence des Eglises européennes est une communauté de quelque 119 Eglises, orthodoxe, anglicane, protestante et vieille-catholique, de tous les pays d'Europe. Elle a été fondée en 1959. Son secrétariat est au Centre oecuménique, Genève.

Source : CONFERENCE DES EGLISES EUROPEENNES;96-09/efg
Date de parution : 1er Juillet 1996