La Semaine de Prière pour l'Alliance Evangélique

 

 
Auteurs: PAQUEREAU Nathalie; LAUZET Stéphane

 Lorsqu'on parle des différentes églises chrétiennes, on entend parfois dire que les catholiques sont organisés en Immeuble (d'un seul bloc, malgré les divergences internes), alors que les protestants sont organisés en Lotissement: indépendants, évitant ainsi les problèmes de voisinage !

Et il est vrai que nous connaissons aujourd'hui mieux nos frères catholiques que nos frères protestants: nous nous noyons bien souvent dans les méandres des termes "évangélique", "Pentecôtiste", "Charismatique", "Libriste", et, de peur d'être assimilés à des groupes inconnus, nous développons une méfiance issue de notre méconnaissance... N'allons-nous pas là à l'encontre des idées véhiculées par notre cher édit de Nantes lui-même, à savoir la tolérance?!
Voici donc quelques éclairages sur cette Semaine de Prière proposée début janvier, apportés par le pasteur Stéphane Lauzet, Secrétaire Général de l'Alliance évangélique Française.

Ensemble: M. Lauzet, pouvez-vous dire en quoi consiste cette "Alliance"?

S. L.: L'Alliance évangélique, née au sein des églises issues de la Réforme, est internationale et interdénominationnelle.
Elle s'est constituée à Londres, en 1846, lors d'une conférence mondiale à laquelle participait le pasteur Adolphe Monod.
La branche française de l'Alliance s'est aussitôt organisée, d'abord à Lyon, puis à Paris.
L'Alliance évangélique a pour vocation de rassembler les chrétiens membres de diverses églises protestantes. Elle permet de dépasser les clivages ecclésiastiques sans pour autant les ignorer ou les remplacer. Elle propose des rencontres de prière, de formation et de réflexion en vue d'une proclamation concertée de l'évangile et d'une implication concrète dans la société.
L'Alliance évangélique Française, fondée sur une déclaration de foi précise reste la première action oecuménique des temps modernes. Elle est membre de l'Alliance évangélique Européenne et de l'Alliance évangélique Universelle.

Ensemble: Beaucoup de personnes ne comprennent pas bien les différences entre les églises protestantes; pourriez-vous nous dire pourquoi, aujourd'hui, il y a de nombreuses communautés protestantes si diverses ?

Stéphane Lauzet: La diversité s'explique en partie par l'Histoire, et par la personnalité de tel ou tel... Il n'est pas facile de vivre la diversité, et quelquefois certaines idées, certains "accents" n'ont pu s'exprimer, malheureusement, qu'en faisant sécession, ou alors en étant rejetés. En fait, la diversité du protestantisme est le signe de son humanité, et de la difficulté de faire coexister certaines théologies qui, sur des points seconds ou quelquefois essentiels, s'opposent radicalement.

Ensemble: L'Alliance propose une Semaine Universelle de Prière annuelle; en quoi consiste-t-elle, et depuis quand existe-t-elle ?

S. L.: La semaine Universelle de Prière existe depuis plus de 150 ans. Elle a pour but de rassembler des chrétiens protestants, de diverses dénominations, pour la prière. En certains endroits, c'est tous les soirs de la Semaine que les communautés d'une même ville se rassemblent, en d'autres lieux, c'est juste une soirée, ou un culte en commun...

Ensemble: Quels sont les pays et les églises qui participent à cette Semaine Universelle de prière ?

S. L.: L'Alliance évangélique est présente dans pratiquement tous les pays du monde; c'est donc réellement dans la majeure partie des Pays de la planète que des chrétiens se rassemblent pour la Prière.
Pour la France, si l'on se fie à ce qui s'est vécu jusqu'à l'année dernière, les rencontres regroupent aussi bien des Luthériens que des Pentecôtistes, des Réformés, des Baptistes, des Charismatiques, des Libristes, etc...

Ensemble: Pourriez-vous nous donner quelques pistes pour que cette Semaine Universelle de prière connaisse un prolongement toute l'année, et ne reste pas vaine ?

S. L.: Je crois qu'il est important que nos communautés apprennent à se connaître mutuellement. Le prolongement de la Semaine, ce serait de vivre, tous les mois ou tous les trimestres des rencontre locales de prière intercommunautaire, où l'on prie pour les différentes communautés et pour les villes où l'on est implanté. Il faut passer du temps ensemble, devant Celui qui est notre Père, et qui fait de nous des frères et des soeurs... L'autre prolongement, c'est de vivre aussi des journées de prière et d'action proposées par l'Alliance, pendant l'année.

Ensemble: Vous avez un grand projet pour l'an 2000, intitulé "fête de l'évangile Jeunes"; pourriez-vous nous en dire plus ?

S. L.: L'idée, c'est de donner aux jeunes de nos églises la possibilité de se retrouver, ensemble, d'horizons différents, pour passer trois jours de fête mais aussi de réflexions, autour de leur questionnement : réfléchir à ce qu'ils sont, et leur place dans la société, en tant que chrétien: quel chrétien pour le prochain millénaire ? !

Ensemble: Enfin, pour tous ceux qui souhaitent se tenir au courant de vos actions, avoir des nouvelles des églises, existe-t-il une information régulière ?

S. L.: L'information régulière passe par le journal de l'Alliance, le mensuel IDEA (7 rue Pasteur 30600 Vauvert). Mais une autre façon de s'informer, c'est peut-être d'organiser dans sa paroisse, une journée de l'Alliance, où l'on pourra mieux découvrir l'histoire, et le projet de l'Alliance Evangélique, en invitant, par exemple le Secrétaire Général.

Ensemble: M. le Secrétaire Général, merci !
 

Source : ENSEMBLE,138
Date de parution : janvier 1999