21-10-15 17:43 Il y a: 1 yrs

COP 21 : 154 responsables religieux lancent un appel

Une déclaration signée par plus de 150 leaders religieux et spirituels de plus de 50 pays, dont François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France.


Des délégations venues du monde entier sont réunies à Bonn, en Allemagne, jusqu’au vendredi 24 octobre, pour une dernière semaine de négociations avant la conférence de Paris sur le climat (COP21) qui aura lieu à Paris en décembre.

La déclaration a été remise à Christiana Figueres, responsable climat de l'ONU, mardi 20 octobre.

Pour les signataires, « la COP21 offre une occasion unique de contribuer au bien commun de l’Humanité».

« Il nous est encore possible d’éviter un dangereux changement climatique si nous acceptons – exigence fondamentale – de nous détourner d’une économie centrée sur le carbone, d’une consommation non durable et d’une croissance économique infinie ; et si nous œuvrons pour l’élimination des carburants fossiles d’ici le milieu du siècle.»

« Les mesures pour le climat ne doivent pas se limiter aux seuls gouvernements.
C’est notre responsabilité à tous de partager les efforts » concluent-ils.
« Nous, responsables religieux et spirituels, nous engageons à  :

- Suivre l’exemple donné par des communautés de foi qui participent au pèlerinage mondial pour la justice climatique et celles qui participent régulièrement à un jeûne pour la justice climatique

- assumer une attitude responsable envers la planète, notre maison commune, dans nos vies individuelles et dans nos communautés de foi

- évaluer nos modèles de consommation, et progresser vers des pratiques et styles de vie durables, prendre en compte l’empreinte carbone de nos organisations et institutions et trouver les moyens de la réduire, explorer et mettre en pratique des stratégies à taux zéro de carbone, et, lorsque cela s’applique, renoncer aux carburants fossiles

- évaluer les risques climatiques touchant nos communautés, nous préparer à prévenir et réduire ces risques, encourager les communautés à se fixer des objectifs de résilience climatique pour 2025 et prendre les mesures nécessaires pour nous adapter à l’impact du changement climatique

- entreprendre un effort constant pour accroître la sensibilisation aux enjeux climatiques de nos communautés en tant qu’expression de notre préoccupation pour la Terre, approfondir notre compréhension de l’interaction essentielle entre les êtres humains et la nature, développer des compétences spécifiques et promouvoir la justice climatique auprès de nos gouvernements. »

Lire le texte en entier