04-04-17 17:54 Il y a: 55 days

Décès de la sociologue Evelyne Sullerot

Evelyne Sullerot est décédée le 31 mars, à l'âge de 92 ans.


En 1956, elle est fondait, avec Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé, l'association La Maternité heureuse. Cette association deviendra en 1960 le Mouvement français pour le planning familial.

« Je ne suis pas outrageusement féministe, mais je trouve que dans ce pays où les femmes sont considérées comme majeures, puisqu’on leur confère le droit de vote, ce serait d’abord aux femmes de venir dire leur point de vue sur ce qui les intéresse avant tout » écrivait-elle dans une lettre adressée à Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé*.
Citation tirée du communiqué du Planning Familial

Sociologue, elle a écrit de nombreux ouvrages dont plusieurs rapports officiels. En 1968, par son rapport sur « L'emploi des femmes et ses problèmes dans la CEE », elle est à l'origine de la « directive européenne sur l'égalité de traitement entre hommes et femmes ».

Fille d'un pasteur protestant devenu psychiatre, elle a assumé de nombreuses responsabilités, notamment la Vice-présidence des Associations familiales protestantes.

Ces dernières années, Évelyne Sullerot s'était un peu éloignée du mouvement féministe pour se consacrer à la défense de la famille et des enfants.

Elle avait écrit la préface du dossier documentaire Famille & Education publié sur protestants.org. " Notre société de consommation, individualiste et laxiste, centrée sur les adultes, est peu accueillante aux enfants et ne leur est pas propice. Ils ont plus que jamais besoin d’une famille qui soit un cadre indéfectible et un refuge aimant" remarquait-elle alors.

Elle venait d'achever avec Bernard Molino, journaliste au Magazine Littéraire, "L'Insoumise. Femmes, famille : les combats d'une vie".