28-05-17 11:21 Il y a: 202 days

Le Prix du Jury oecuménique 2017 décerné à "Hikari" de Naomi Kawase

70e édition du festival de Cannes


© Daniel Beguin /Jury oecuménique de Cannes

www.juryoecumenique.org
Tous les jours l'actu du Jury œcuménique, mais aussi les photos de Daniel Beguin (Jury œcuménique, marches, photo-call) et les critiques de nos cinéphiles

et sur le Blog du pasteur Jean-Luc Gadreau

sur twitter @JuryOecu et @jlgadreau

VOUS SOUHAITEZ UN CONTACT POUR VOTRE MÉDIA AVEC LE JURY ?
N'hésitez pas à contacter notre attaché de presse, Jean-Luc Gadreau, qui pourra vous organiser une rencontre au Festival, ou par téléphone, avec l'un ou plusieurs de nos jurés.
Contact : presse.cannes@juryoecumenique.org   /   +33 (0)6 71 20 82 35

+ de photos

Le Jury œcuménique 2017 composé de
Denyse Muller (France), Présidente,
Gaëlle Courtens (Italie),
P.Andreas Engelschalk (Allemagne),
Jos Horemans (Belgique),
Benjamin Lorenzo Sanchez (Espagne),
Valérie de Marnhac (France)

a décerné le Prix du Jury œcuménique 2017 à
Hikari (Vers la lumière) de Naomi Kawase

(Compétition Officielle)

28 mai 2017
L'heure du pré-bilan

Fin de Festival… l’heure du pré-bilan, avant que ce soir le Jury ne rende sa copie et nous dévoile le palmarès officiel. Mais déjà un certain nombre de prix ont été donnés dont le prix du Jury œcuménique et je me dois aussi de vous livrer le mien. Des choix totalement subjectifs que j’assume et qui ne représentent évidemment que mon avis du moment. Lire

26 mai 2017
Une fraternité malmenée

Retour sur The Meyerowitz Stories du réalisateur américain Noah Baumbach. Second film (après Okja) qui sera disponible seulement sur la plateforme Netflix. Casting impressionnant avec Ben Stiller, Dustin Hoffman, Adam Sandler, Elizabeth Marvel, et Emma Thompson. Lire

► 23 mai 2017
à 16h00 : CÉLÉBRATION ŒCUMÉNIQUE à l'Église anglicane
Holy Trinity Church, 2-4 avenue Général Ferrié - Cannes
présentation du Jury œcuménique et homélie de Mgr Norbert Turini
> Suivie d'une réception offerte par la ville de Cannes

23 mai 2017
Cannes s'illumine

Ce 23 mai restera pour moi le jour de la présentation d’un film bouleversant, véritable coup de cœur de ce Festival de Cannes. Vers la lumière, la nouvelle réalisation de la japonaise Naomi Kawase, qui déjà en 2015 avec Les délices de Tokyo avait su me séduire, mélange à la fois beauté et profondeur et touche directement, droit au cœur ! Lire

22 mai 2017
Jolie triplette cannoise

Aujourd’hui, zoom sur trois longs métrages présentés ce week-end à Cannes. Okja, 120 Battements par minutes, Le Redoutable. Trois films extrêmement différents les uns des autres, tant par les sujets, la forme et les émotions qu’ils suscitent. Mais trois films qui donnent de la teneur à ce soixante dixième festival qui, pour le moment, peut se targuer d’une très bonne sélection. Lire

► 21 mai 2017 - Lisez la prédication de François Clavairoly
à 10h : MESSE du Festival à l'Église Notre-Dame de Bon Voyage
2, rue Notre-Dame - Cannes
à 10h15 : CULTE du Festival au Temple de la Rédemption
7, rue Notre-Dame - Cannes
prédication du pasteur François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France
> Verre de l'amitié en présence des membres du Jury œcuménique, rue Notre-Dame, face au Temple, à l'issue des deux offices.

20 mai 2017
Carrément bien !

N’allez pas croire que le cinéma scandinave est forcément froid et austère… Les premiers éclats de rires de la compétition de ce 70ème Festival de Cannes viennent d’un film suédois, The Square. Lire

18 mai 2017
Chuuut... Wonderstruck !
Retour de Todd Haynes sur la Croisette, après Carol en 2015 (qui avait d’ailleurs permis à Rooney Mara de recevoir à Cannes le prix de la meilleure interprète féminine) et avec Wonderstuck, un magnifique conte original et métaphorique. Lire
Une "belle" faute d'amour

Plus qu’un drame amoureux, le premier film en compétition à Cannes cette année est un véritable drame sociétal. Avec un acuité flagrante, le cinéaste russe Andrey Zvyagintsev zoome sur la faute d’amour, pour reprendre le titre français de Nelyubov, d’une société individualiste et égocentrique. Lire

17 mai 2017
Une ouverture déroutante.

Pour sa première soirée, sur les vingt-quatre marches du tapis rouge du 70ème Festival de Cannes, et sous les projecteurs, Charlotte Gainsbourg, Marion Cotillard ou encore Alba Rohrwacher… Les fantômes d’Ismaël, le nouveau film d’Arnaud Desplechin, qui sort d'ailleurs aujourd'hui aussi sur les écrans français, ouvre les festivités, hors compétition ! Lire

 

Présent à Cannes depuis 1974, le Jury œcuménique est invité à remettre un prix et, éventuellement, des mentions spéciales à des films de la compétition officielle.

Le Jury œcuménique propose un regard particulier sur les films. Il distingue des œuvres de qualité artistique qui sont des témoignages sur ce que le cinéma peut nous révéler de la profondeur de l’homme. Il attire l’attention sur des œuvres aux qualités humaines qui touchent à la dimension spirituelle de notre existence, telles que justice, dignité de tout être humain, respect de l’environnement, paix, solidarité, réconciliation... Ces valeurs de l’Evangile sont aussi largement partagées dans toutes les cultures.

Il est composé de six membres renouvelés chaque année.

Issus de cultures et de pays différents, ils sont compétents dans le domaine du cinéma comme journalistes, critiques, théologiens, chercheurs, enseignants... Ils se réunissent à diverses reprises durant le Festival, analysent, commentent les films et délibèrent en toute indépendance.

Cette année, le Jury oecuménique est présidé par Denyse Muller

Née en 1942, Denyse Muller a effectué une maîtrise de théologie protestante à Montpellier (France), avant de poursuivre ses études aux Etats-Unis. Elle a exerçé un ministère pastoral en Virginie (Etats-Unis), puis dans l’Eglise Réformée de France et l’Eglise Protestante de Genève (Suisse). De 2000 à 2016, elle était la coordinatrice, pour INTERFILM du Jury œcuménique du festival de Cannes. Depuis 2003, elle est la vice-présidente d’INTERFILM International et présidente d’INTERFILM France. Elle a été membre du Jury INTERFILM à Venise, du Jury Prix Farel à Neuchâtel (Suisse) et des Jurys œcuméniques à Locarno, Berlin, Cannes,  Montréal, Karlovy Vary, Erevan, Varsovie…

Découvrez les membres du Jury oecuménique

INTERFILM, Organisation protestante internationale du cinéma, et  SIGNIS, Association catholique mondiale pour la communication, organisent le Jury oecuménique du Festival de Cannes.
Au plan national ces organismes sont représentés par :
SIGNIS France, INTERFILM France, SIGNIS Cannes et PRO-FIL, Association protestante pour le cinéma.