08-04-19 17:14 Il y a: 243 days

Commission Jeunesse de la FPF. Rencontre avec Gabriel Attal, Secrétaire d’Etat en charge du Service National Universel

Le Service national universel entre cette année , en juin 2019, dans sa phase d'expérimentation.


Le SNU et enjeux

Qu’est-ce que le SNU ?
- Un Service National Universel obligatoire sous la tutelle du ministère de l’Education nationale et de la jeunesse, sous la responsabilité du Secrétaire d’Etat Gabriel Attal.
- 1 service en 3 phases :
o Phase 1.1 (obligatoire) : 15 jours en internat dès 16 ans et avant 18 ans réunissant des jeunes dans un souci de mixité sociale dans l’objectif de les initier aussi bien aux valeurs civiques et citoyennes, qu’à la défense, la santé et l’orientation professionnelle.
o Phase 1.2 (obligatoire) : une mission d’intérêt général (phase pratique d’engagement) au sein d’une collectivité, d’une association…
o Phase 2 (facultative) : Engagement volontaire, tel le Service Civique, avant 25 ans de 3 à 6 mois sur un projet au sein d’une collectivité, d’une association…

Ce service national obligatoire mobilisera chaque année toute une classe d’âges soit 800 000 personnes entre 16 et 25 ans et impactera ainsi la société de manière significative.

Par le public auquel s’adresse la commission jeunesse FPF, celle-ci s’est sentie très concernée par ce dispositif et a rapidement interpellé le conseil de la FPF pour que la FPF puisse interpeller le ministère pour participer à la construction de ce nouveau dispositif.

Rencontre du 18 mars

Gabriel Attal, Secrétaire d’Etat en charge du Service National Universel, a rencontré François Clavairoly, président de la FPF et Samuel Gerber, secrétaire général de VISA-AD pour la commission jeunesse. Après une présentation de la FPF, de la commission jeunesse, évoquant les points communs, la discussion s’est orientée vers une collaboration mais également autour d’interrogations restantes autour du SNU.

De nombreux points ont pu être clarifiés dans le bon sens : l’allongement de la phase 2 jusqu’à 12 mois pour maintenir le Service Civique dans sa durée actuelle ; l’éligibilité des associations culturelles issues des Eglises dans les phases 1.2 et 2 ; le maintien des moyens au sein du monde de la Jeunesse Education Populaire et le renforcement des actions auprès des colonies et camps de vacances.

Enfin, les échanges ont permis à la FPF de proposer son soutien auprès du ministère dans différentes phases du dispositif, à savoir : pour mettre en relation les acteurs et garantir la liberté de culte lors de la phase 1.1 en internat ; d’être associée à la phase obligatoire dans sa réflexion et sa mise en œuvre notamment autour de valeurs plus profondes et humanistes ; d’apporter par l’expertise de ses membres, l’accompagnement et la formation auprès d’encadrants des phases pratiques d’engagements.

Et Après

Le ministère indique revenir vers la FPF pour les points de collaborations cités et s’engage à organiser une rencontre rassemblant l’ensemble des cultes lors d’un temps de présentation du cadre final du SNU.

L’expérimentation de la phase 1.1 débute en juin 2019 dans 13 départements auprès de 3000 jeunes de 16 ans.

Samuel Gerber, secrétaire général de VISA-AD pour la commission jeunesse.