Fiche livre

Titre : Protestantismes : les textes fondamentaux commentés
Sous Titre : Martin Luther, Jean Calvin, Rober Williams, Albert Schweitzer, Karl Barth,...
Auteur : Le Point. Avec M. Arnold, S. Fath, A. Gounelle, J. Baubérot, Thomas Römer
Edition : Le Point - Référence, Mai-Juin 2014, 115 p. 7,50 €

Description :

Entre Luther et Billy Graham, quoi de commun ? Qu’est-ce qui oppose les luthériens et les réformés français aux évangélistes ou aux anglicans ? Quelles sont leurs thèses ? Quels sont les textes qui fondent les différentes doctrines ?

Il n’existe pas un protestantisme mais des protestantismes qui s’expriment autant par les textes de Luther que la Déclaration de Lausanne, le manifeste des évangélistes. Fidèle à sa volonté de revenir aux textes et aux faits, le Point Références, présente ici les écrits qui ont façonné les différentes familles protestantes. Il les explique, en les remettant dans leur contexte et en analysant leur influence.

Du rôle des femmes dans le culte et la société à l’importance de la liberté et la manière de la vivre, Le Point Références s’attache ainsi à montrer la richesse et l’originalité des débats lancés par les protestants depuis le XVI è siècle.

André Gounelle, tête de file du protestantisme libéral en France, Thomas Römer, détenteur de la chaire Bible au Collège de France, Jean Baubérot, spécialiste de la laïcité, Sébastien Fath, fin connaisseur de l’évangélisme, Laurent Theis, historien spécialiste du « moment protestant », tous et beaucoup d’autres grands noms du protestantisme sont au sommaire de ce numéro.

 

Edito : La liberté de pensée par Catherine Golliau

Elle a 35 ans. Elle était catholique, mais fréquente régulièrement un temple protestant. Pourquoi ? Parce qu’à tout prendre, « on réfléchit plus et on est plus libre », assure cette grande bourgeoise parisienne qui se régale à lire et commenter les Psaumes. Fatiha, elle, a troqué le Coran pour la Bible. Depuis, elle chante à pleins poumons dans un temple évangélique où chaque office est une fête…

Le protestantisme est aujourd’hui, avec l’islam, la religion qui accueille le plus de convertis en France. Pourquoi ? Et de quel protestantisme parle-t-on ? Celui de Luther, de Calvin ou celui des communautés pentecôtistes? Qu’est-ce qui rapproche un intello parisien de l’Oratoire du Louvre, partisan du mariage pour tous, d’un mennonite américain opposé à l’avortement et à l’homosexualité ? D’où viennent ces divergences ? Quels textes ont pu les inspirer ? Quelles sont vraiment les valeurs du protestantisme ou plutôt des protestantismes ? Car s’il est une religion capable de se remettre en question, quitte à se diviser et se subdiviser, c’est bien celle-là. Peut-être parce qu’elle est née d’une révolte, et de la conviction que, pour aimer Dieu, l’homme devait être autonome et penser par lui-même.

Liens