Fiche

Titre : My lady Titre original : The Children Act
Edition : Royaume Uni, 2018, 105 min
Réalisation : Richard Eyre – Scénario : Ian McEwan, d’après son roman The Children Act - Photographie : Andrew Dunn – Montage : Daniel Farrell, Helena Evans – Costumes : Fotini Dimou – Son : Mitch Low - Musique : Stephen Warbeck – Production: BBC Films, Film Nation Entertainment et Toledo Production – Distribution France: ARP Sélection

Interprétation :

Emma Thompson (Fiona Maye), Ben Chaplin (Henri Kevin) , Stanley Tucci (Jack Maye), Fionn Whitehead (Adam Henry), Jason Watkins (le greffier)

Auteur

Richard Eyre, né en 1943, est un réalisateur, scénariste, monteur et producteur exécutif de cinéma et de télévision anglais. Homme de théâtre, il débute sa carrière sur les planches. Directeur de 1988 à 1997 du Royal National Théâtre, il met en scène près d'une trentaine de pièces et en produit le triple. Vient vers le cinéma en 2001 avec Iris, un biopic mouvementé sur la vie d'Iris Murdoch, célèbre romancière britannique. En 2005 : Stage Beauty. Toujours très pointu dans le choix de ses actrices, il dirige ensuite Cate Blanchett et Judi Dench dans Chronique d'un scandale, En 2009, le réalisateur revient sur les écrans avec The Other Man.

Résumé

Fiona Maye est juge aux affaires familiales à la Haute Cour de justice d’Angleterre et du pays de Galles. Accaparée par son métier, elle délaisse son mari, qui lui annonce qu'il va la tromper. Dans le même temps, sur le plan professionnel, elle doit décider si elle autorise la réalisation d’une transfusion sanguine à Adam Henry, un adolescent de 17 ans hospitalisé pour une leucémie. Les parents d’Adam Henry sont des Témoins de Jéhovah farouchement opposés à toute transfusion à leur fils du sang venant d'une autre personne. Or, sans cette transfusion, il risque de mourir ou d’avoir des séquelles irréversibles.

Analyse

La personnalité de Fiona Maye, « My Lady », et son évolution, sont au centre de ce récit. Est-elle juste une femme habitée par l’importance de sa fonction qui nous la fait apparaître comme rigide? Sa rencontre avec Adam Henry va la faire sortir de son enfermement dans les règles de droit et lui faire découvrir un point de vue sur l’humain qui la transforme. Et ce n’est pas sans mal car pour elle, une fois jugé, le cas d’Adam est chassé par d’autres qui lui sont soumis. Mais, contrairement aux habitudes, elle avait choisi d’aller elle-même à l’hôpital rencontrer Adam pour connaître son point de vue. Au cours de cette rencontre s’amorcera pour Adam la découverte de richesses de la vie que son existence de Témoin de Jéhovah ne lui avait pas fait apercevoir. Aussi bien Fiona qu’Adam vont évoluer.
Certes il est question des Témoins de Jéhovah dans ce film mais aussi plus largement de toute situation où l’on s’enferme (la religion, son métier). Fiona passera du silence dans son couple à une acceptation de livrer des sentiments qu’elle n’imaginait pas pouvoir ressentir. Aussi bien elle qu’Adam trouveront dans la musique une ouverture nouvelle. 
La prestation d’Emma Thompson est admirable dans la discrétion et l’authenticité.  Les autres seconds rôles sont tout aussi convaincants. Des images particulièrement marquantes nous montrent le cheminement de Fiona dans des couloirs étroits, dans rues couvertes….. Et la scène de la transfusion sanguine, lente et assez théâtralisée, fait comprendre que les parents d’Adam puissent la ressentir comme une invasion injustifiée.
Courez voir ce film très profond.
Maguy Chailley