Cette semaine nous prions pour:

Relations catholiques-adventistes

Depuis 2002, il existe une Consultation non-officielle catholique-Adventistes en cours sur les 27 articles de foi des adventistes, puis sur le thème du Sabbat/dimanche et sur les principes d’interprétation biblique :
- Service d’information/Bulletin officiel du CPPUC, No. 110, 2002, 188-189;
- Consultations non officielles avec les Adventistes du Septième Jour. Service d’information/Bulletin officiel du CPPUC, No. 115, 2004, 70-72;
- Informal Consultations with Seventh-day Adventists. Information Service/Official Bulletin of the PCPCU, No. 115, 2004, 67-69.
- Dialogue Papers/Présentations published by the Biblical Research Institute (Adventist Church)

Des contacts multilatéraux informel existent – Deux exemples :  

Le Secrétariat des Familles confessionnelles
Chaque année avant Noël, les représentants des grandes familles confessionnelles se réunissent à Genève pour mettre en commun leurs expériences et se pencher sur tel ou tel sujet qu’ils ont choisi d’étudier : Anglican Consultative Council, Alliance mondiale baptiste, Convention mondiale des églises du Christ (Disciples), Comité mondial de consultation des Amis (Quakers), Fédération luthérienne mondiale, Conseil mondial méthodiste, Conférence mondiale des Mennonites, Églises vieilles-catholiques, Églises orthodoxes, Alliance réformée mondiale, Armée du Salut, Conférence générale des Adventistes du 7éme jour. Le Secrétariat catholique pour l’unité des chrétiens y envoie un observateur. 

Le Dictionnaire des religions, sous la direction de Paul POUPARD, Paris, Presses Universitaires de France, 3e édition revue et augmentée, 1993, 2 vol., 2218 p.
Présentation du Cardinal Poupard : Pour couvrir un champ aussi considérable que l'ensemble des religions, il fallait nécessairement susciter le concours d'auteurs aux compétences sûres et diversifiées, en tenant compte des différentes cultures dans lesquelles les religions sont nées, se sont développées et vivent. Les enseignants des grandes universités ont fourni une contribution particulièrement significative dans sa diversité: University of Western Australia, Universités du Caire, de Munich, Liège, Louvain, Caen, Grenoble, Lyon, Paris, Oslo, Yaoundé, Luxembourg, Département des Antiquités Égyptiennes du Musée du Louvre, CNRS de Paris, Université Concordia de Montréal, Catholic Theological Union de Chicago, Punjabi University de l'Inde, Nazan Institute for Religion and Culture de Nagoya au Japon, Université pontificale grégorienne de Rome, Université salésienne de Rome, Faculté de théologie de Ljubljana, Institut pontifical des Sciences arabes et islamiques de Rome, Institut Catholique de Paris, Université Catholique d'Angers, Institut Catholique de l'Afrique de l'Ouest, Institut dominicain d'Études orientales du Caire, Faculté de théologie protestante de Paris, Institut orthodoxe Saint-Serge de Paris, Centre Sèvres de Paris, Faculté de théologie adventiste. En somme, par la qualification de ses auteurs et la qualité scientifique de leurs articles, ce Dictionnaire des Religions constitue certainement le meilleur instrument actuel de consultation en ce domaine. 

Assemblée Plénière 2001 du Conseil Pontifical pour l’Unité des chrétiens
Dans son discours d’ouverture, le Cardinal Kasper déclare :
Les dialogues avec les autres Communautés ecclésiales (réformés, méthodistes, mennonites, etc.) et les nouveaux dialogues que nous entreprenons actuellement, par exemple avec les Adventistes du Septième Jour (…) On pourrait signaler bon nombre de résultats positifs à ce propos. 

Assemblée Plénière 2003 du Conseil Pontifical pour l’Unité des chrétiens
Dans son discours d’ouverture, le Cardinal Kasper déclare :
Avec les Mennonites et avec les Adventistes ont débuté de nouveaux dialogues ou conversations. Des difficultés ont surgi après la publication de la Déclaration « Dominus Iesus » (2000) et de l’encyclique « Ecclesia de Eucharistia » (2003), et après le Kirchentag œcuménique de Berlin (juin 2003). Mais dans l’ensemble, une base de confiance stable s’est instaurée, qui permet de surmonter les difficultés ou les désaccords qui surgissent sans cesse, et de les résoudre dans la mesure du possible. 

Benoît XVI en Pologne. 25 mai 2006 :
Beaucoup de choses ont changé. Dieu nous a permis de faire de nombreux pas vers la compréhension réciproque et le rapprochement (...)
J'ai appris qu'ici aussi, en Pologne, cette aspiration fraternelle à l'unité peut se réjouir de succès concrets. Je voudrais mentionner à cette occasion :  la signature en l'An 2000, qui a également eu lieu dans ce temple, de la part de l'Eglise catholique romaine et des Eglises associées au sein du Conseil œcuménique  polonais, de la déclaration de la reconnaissance réciproque de la validité du baptême ; l'institution de la Commission pour les Relations entre la Conférence épiscopale polonaise et le Conseil œcuménique  polonais, à laquelle appartiennent les Evêques catholiques et les Chefs d'autres Eglises ; l'institution des commissions bilatérales pour le dialogue théologique entre catholiques et orthodoxes, luthériens, membres de l'Eglise nationale polonaise, mariavites et adventistes ; la publication de la traduction œcuménique  du Nouveau Testament et du Livre des Psaumes ; l'initiative intitulée "Oeuvre de Noël d'aide aux Enfants", au sein de laquelle collaborent les organisations caritatives des Eglises:  catholique, orthodoxe et évangélique.
(Juin 2007)