Cette semaine nous prions pour:

Louisville, Kentucky, États-Unis – Adventistes et presbytériens en dialogue

Du 22 au 24 août 2007, les délégués de l'Église adventiste ont rencontré les dirigeants de l'Église presbytérienne américaine au siège national des presbytériens, à Louisville (Kentucky), pour parler des croyances qui leur sont communes et faire disparaître les préjugés.

C'était la deuxième fois que les deux dénominations se retrouvaient pour dialoguer. En novembre dernier, les délégués presbytériens avaient rejoint les dirigeants adventistes au siège de l’Église adventiste mondiale, à Silver Spring (Maryland).

Cette fois-ci, les délégués ont discuté de leurs compréhensions respectives de la loi et de l'Évangile, faisant aussi bien référence aux écrits d'Ellen White, première fondatrice de l'Église adventiste, qu'à Jean Calvin, théologien français et avocat, dont les écrits ont cristallisé la doctrine presbytérienne durant la réforme protestante.

Angel Rodriguez, directeur de l'Institut de recherche biblique de l'Église adventiste mondiale, a déclaré : « L'Église adventiste a la responsabilité de faire disparaître les idées fausses que les autres dénominations chrétiennes peuvent avoir sur elle, et des rencontres de ce type lui en donnent l'occasion ».

Les délégués adventistes et presbytériens ont proclamé l'autorité des Écritures et sont d'accord, par exemple, sur le fait que la loi de Dieu doit être un guide dans la vie chrétienne. Ils ont aussi découvert qu'ils accordaient tous les deux de l’importance à la conscience individuelle dans les questions d'ordre religieux.

Toutefois, Angel Rodriguez a dit que cette rencontre n'était « qu'une discussion » et qu'aucune tentative n'avait été faite pour unifier les doctrines. « Les deux groupes ont fait un effort évident pour reconnaître et comprendre les différences fondamentales de chacun ».

William Johnsson assiste Jan Paulsen, président de l'Église adventiste mondiale, pour les relations interreligieuses. Il présidait la délégation adventiste et a apprécié la cordialité qui a animé les rencontres, malgré le débat sur plusieurs sujets qui auraient pu pousser à la controverse, comme le sabbat.

William Johnsson a affirmé que les presbytériens sont depuis longtemps les champions de l'unité parmi les dénominations chrétiennes, et que, même si les adventistes choisissent de ne pas rejoindre le mouvement œcuménique, ils sont partisans d'une coopération avec eux, particulièrement en matière de liberté religieuse et d'aide aux victimes de catastrophes. Ces questions sont déjà en tête de liste de la troisième rencontre des adventistes et des presbytériens.

(Bulletin d’Information Adventites) Dammarie-lès-Lys, France