Pour suivre l'actualité de la Fédération protestante s'inscrire

lire la dernière newsletter

archives

Femmes, protestantes et … pasteurs !

(2002)

Une des principales réponses que peuvent fournir les néophytes en matière de protestantisme, c’est : « les pasteurs peuvent se marier et les femmes devenir pasteur ». Un peu court certes, et nous vous invitons à naviguer sur www.protestants.org pour découvrir la foi animant les protestants qui les pousse à vivre des engagements dans la société française, en particulier dans le domaine social. Visitez aussi les différents sites dont ce portail fédératif www.protestants.org vous ouvre les portes.


Le ministère féminin ou comment les femmes ont accédé à la fonction pastorale
Le rôle des femmes protestantes au XXe siècle en France
Déjà très investies à la fin du XIXe siècle dans la création d'œuvres à caractère social, les femmes protestantes vont dès le début du XXe siècle animer des associations ou des regroupements qui prendront peu à peu position dans des débats qui les concernent directement.
Les femmes pasteurs de 1900 à 1960
L'entrée des femmes dans le ministère pastoral s'inscrit dans le mouvement général d'émancipation commencé avec l'entrée des jeunes filles dans les différentes facultés. Elle fut aidée par la nécessité de remplacer les hommes durant les deux Guerres mondiales.
La montée des femmes pasteurs de 1960 à 2000
A partir des années 1960, les femmes sont définitivement reconnues comme pasteurs à l'égal des hommes dans les Églises luthériennes et réformées. Au tournant du siècle, elles sont de plus en plus nombreuses dans tous les postes pastoraux et des théologiennes acquièrent une renommée internationale.

Réflexions et témoignages
Témoignage de Paulette Stiegelmann, une des premières femmes pasteurs de l’Eglise réformée de France : 1965 ou la préhistoire des ministère féminin.
Votre pasteur sera-t-il une femme ? Aujourd’hui, la chose n’étonne plus.
C’est au mari des pasteurs qu’on demande leur avis, commente Michaël Berly.
Le sociologue Jean-Paul Willaime livre un premier aperçu d’une enquête effectuée auprès des pasteurs femmes dans les années 1995-1998, en France.  

Du côté des Eglises

L’ordination des femmes dans la communion luthérienne, une histoire passionnante relatée par la théologienne Elisabeth Parmentier.

Parmi les Eglises évangéliques, l’Union des Eglises réformées évangéliques indépendantes, l’Union des Eglises évangéliques libres et la Fédération des Eglises évangéliques baptistes de France reconnaissent le ministère féminin. Pour la Fédération baptiste, c’est récent, mai 2005, après un processus de concertation avec les Eglises locales.Les professeurs Alain Nisus et Hubert Goudineau retracent un bref historique des ministères féminins y compris dans les Eglises évangéliques.

Quel regard un protestant peut-il porter sur l’ordination des femmes dans l’Eglise catholique ? Le pasteur Gill Daudé, responsable du service œcuménique de la Fédération protestante de France s’est livré à l’exercice. 

Et sur le plan international ?

Le Conseil œcuménique des Eglises qui rassemblent 340 Eglises protestantes, anglicanes et orthodoxes, a organisé une Décennie des Eglises solidaires des femmes (1988-1998), à laquelle les Eglises luthériennes et réformées de France, membres du COE ont apporté leur contribution. Comment communiquer aux Eglises les points de vue des femmes sur les manières d’être l’Eglise, qui se sont dégagés pendant la Décennie ? Comment amener les Eglises à prendre en compte ces points de vue et accéder à la demande des femmes qui aspirent très profondément à la communauté, à la justice et à la solidarité ? Une nouvelle étude fondée sur l’action et la réflexion - « Etre l’Eglise : les voix et les perspectives des femmes » - est en train d’y travailler. 

 

A lire également