Cette semaine nous prions pour:

Ce qu'apporte Marie dans ma piété protestante

TEMOIGNAGE

Ma piété protestante est nourrie par la lecture de la Parole et c'est donc uniquement dans cette source que je puise mes connaissances de Marie.
Dans la Parole, je constate et me laisse interpellée par les différentes façons dont le Seigneur se rend proche de tel ou tel personnage biblique. 
Dans la Parole, je vois comment les uns et les autres répondent à la présence de Dieu dans leurs vies et le Saint-Esprit m'encourage à suivre l'exemple de certains. 
Qu'en est-il pour Marie, celle par laquelle la Parole a été faite chair ? 

Luc 1:28 Réjouis-toi, Marie, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi.

Marie se réjouit et loue le Seigneur parce qu’Il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante (Lc 1:48) et je me réjouis parce que le Seigneur se rend proche, bénit, appelle et consacre les plus petits et les plus humbles parmi nous. 

Sans doute le Seigneur a choisi Marie comme mère de Jésus justement à cause de son humilité et de son désir de marcher avec Lui, de Lui être consacrée quelque soit le chemin qu'Il allait lui proposer de suivre. Marie avait la faveur de Dieu à cause de cette consécration. Mais bien avant, elle avait reçu la faveur, la grâce qui lui donnait de désirer de vivre en profonde communion avec son Seigneur. 
J'aimerais demander au Seigneur cette grâce qui me donnerait de vivre une communion constante avec Lui et de reconnaître que je suis une humble servante qui peut être appelée à vivre aussi des choses surnaturelles les plus extraordinaires. 
J'aimerais pouvoir dire comme Marie, Qu'il me soit fait selon Ta parole ! (Lc 1:38) après avoir compris que ma vie allait être totalement bouleversée, que je risquais de perdre le respect et l'amour de mon fiancé, que je risquais d'être rejeté de tous.
J'aimerais pouvoir dire Qu'il me soit fait selon Ta parole même si le Seigneur me disait qu'Il allait m'investir d'un projet dont je me sens totalement indigne.
J'aimerais avoir la piété de Marie, cette foi, cette confiance, cette grâce qui la caractérisaient. 
J'aimerais accueillir tous les projets de Dieu pour ma vie avec la joyeuse obéissance qui était la sienne. Et dans ce récit de l'Annonciation l'attitude de Marie m'apprend que moi aussi je peux recevoir avec foi les paroles de l'ange Gabriel Rien n'est impossible à Dieu (Lc 1:37). 
J'aimerais suivre l'exemple de Marie dans sa communion avec Dieu. 
J'aimerais suivre Marie sur le chemin de l'obéissance et de la confiance.

Avant tout, Marie était celle qui a cru (Lc 1:45). Elisabeth prophétisait Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement
J'aimerais suivre Marie sur le chemin de la foi et attendre dans la certitude de voir l'accomplissement des promesses de Dieu dans ma vie.

Je vois en Marie un exemple, un encouragement et une inspiration pour qui veut suivre le Christ, mais je vois surtout en elle celle qui a accompli cette tâche unique et nécessaire pour que le Parole devienne chair. Oui, je crois la Parole qui affirme que Marie était vierge et que le Saint-Esprit est venu sur elle pour qu'elle soit enceinte. 
Oui je crois à la naissance virginale de Jésus. Je ne lis pas que Marie est mère de Dieu mais l'ange établit clairement la paternité de Celui qui va naître : Marie va donner naissance au Fils du Très Haut (Lc 1:32) et son nom sera Jésus, Celui qui sauve.
Marie est l'instrument que le Seigneur a utilisé pour que le Sauveur du monde naisse, pleinement Dieu par son Père céleste, pleinement homme par sa maman, Marie, une jeune fille pieuse et inconnue habitant une petite ville sans renom comme il a été prophétisé dans le livre d'Esaïe.
L'histoire de Marie me démontre aussi que le Seigneur accomplit toujours toutes Ses promesses, même s’il faut attendre longtemps pour voir leur réalisation. 

Marie a accepté de vivre pleinement ce mystère de Dieu. Avec foi et confiance, elle a accueilli ce qu'elle ne pouvait comprendre. 
J'aimerais pouvoir déposer mes questionnements et mes raisonnements et adhérer à toutes les promesses de Dieu, comme a fait Marie, avec la simplicité d'un cœur d'enfant.

Rien, absolument rien dans la Parole, m’incite à avoir une piété mariale, mais je me considérerais comme la plus bénie des femmes si le Seigneur me faisait la grâce de me donner la piété de Marie.

Sylvia Epifanic, Pasteur.
Union des Assemblées Protestantes en Mission (UAPM)
Commission œcuménique de la Fédération protestante de France.