Cette semaine nous prions pour:

Prosélytisme ou mission

Prosélytisme ou mission,
Quand l’évangélisation affirme le respect de l’autre
Actes du colloque de la faculté adventiste de théologie
Collonge-sous-Salève, 2003. 112 pages.
 

Dans un entretien avec le secrétaire général de l’Alliance baptiste mondiale, Jean Paul II en visite en Argentine lui a demandé aux Eglises baptistes de cesser l’évangélisation de ce continent catholique. Son interlocuteur lui a répondu : il y aussi un grand nombre de non-croyants qui ont besoin d’entendre l’évangile !  

Mission et prosélytisme sont au cœur des débats œcuméniques.  

A ce colloque, en plus des enseignants, ont participé des personnages aussi variés et compétents que Roland Minnerath, professeur à la catho de Strasbourg devenu depuis évêque de Dijon ; Carlos Ham, du Conseil Œcuménique des Eglises ; David Brown, théologien évangélique ; ou John Graz, secrétaire général de l’association internationale pour la liberté religieuse (Washington) liée à l’Eglise adventiste.  

La problématique est reprise avec pragmatisme en diverses tonalités passant par l’analyse de la confusion des mots, l’inculturation et les modèles de mission, des territoires canoniques, le dialogue inter-religieux, la post-modernité avec laquelle une religion de « conversion » se trouve plus en phase.  

L’intérêt central est sans doute la republication des principes directeurs pour la propagation responsable d’une religion ou d’une conviction, texte élaboré par une commission d’experts internationaux de diverses obédiences, pour le compte de l’association pour la liberté religieuse.  

Plusieurs groupes oecuméniques qui travaillent sur le sujet trouveront matière à nourrir leur réflexion pour 2005-2006.

(GD)