Martin Bucer

Portrait de Martin Bucer à l'âge de 53 ans, par René Boyvin

Né à Sélestat en 1491, Martin Bucer entre en 1506 au couvent des dominicains de cette même ville afin d'y faire des études. En 1517, il est envoyé par ses supérieurs chez les dominicains de Heidelberg et y fréquente l'université . Il y rencontre Martin Luther. Convaincu par la Réforme de Wittenberg, il quitte son ordre en 1521. De Rome, il obtient la dispense de ses voeux monastiques et devient prêtre séculier.
Suite à son mariage la même année avec une ancienne noniale, il est excommunié. Sa fuite devant les autorités de Spire (ville allemande sur le Rhin) le conduit à Wissembourg (petite ville impériale du nord de l'Alsace) où il prêche la réforme luthérienne. Puis il se réfugie en 1523 à Strasbourg. Réussissant à y abolir la messe (1529), il réforme la ville jusqu'en 1549. Il tente d'y instituer des petites communautés confessantes dans les grandes paroisses multitudinistes (Eglise qui n'impose pas de convictions religieuses particulières à ses membres).
Ses réformes laissent peu à peu la place au luthéranisme strict. Sur ordre de Charles Quint et de l'évèque de la ville, il doit quitter Strasbourg. Il trouve alors refuge à Cambridge où il enseigne jusqu'à la fin de sa vie (1551) et contribue à consolider la réforme dans le royaume d'Angleterre.

Pour aller plus loin :
Musée Virtuel du Protestantisme français

Anne-Catherine Debs
©www.protestants.org