Catherine Zell

Née en 1497 ou 1498 à Strasbourg, fille du maître menuisier Schütz, Catherine Zell est contemporaine des réformateurs de renom. Intelligente et cultivée, elle n'hésite pas à prendre à partie les théologiens de l'Eglise traditionnelle à propos du mariage. Il est vrai qu'elle a épousé, en 1523, l'un des plus importants prédicateurs de la ville, Mathias Zell, pasteur de la cathédrale, l'un des premiers porte-parole du mouvement évangélique. Mariage bénit par Martin Bucer, lui-même déjà marié. A une époque où les femmes ont bien peu droit à la parole, Catherine Zell marque son intérêt pour les questions religieuses et prend part aux débats entre protestants, par exemple au sujet de la sainte cène. Elle écrit à Luther, qu'elle rencontrera lors d'un voyage à Wittenberg, en 1538. Tout au long de sa vie, elle accueille des réfugiés de toutes conditions, rend visite aux malades et aux prisonniers et, en avance sur son temps, ne cesse de plaider la cause de la tolérance.

Sources : LIENHARD Marc, "Une Strasbourgeoise du XVIe siècle hors du commun : Catherine Zell", Saisons d'Alsace n°97, septembre 1987, p. 67 à 70