Jeanne d'Albret

Ecole de François Clouet, 1ère moitié du 16s

Née en 1528, fille de Marguerite d'Angoulême, mère d'Henri III de Navarre qui deviendra roi de France sous le nom d'Henri IV, Jeanne d'Albret sera reine de Navarre de 1555 à 1572. En 1560, elle ose annoncer publiquement sa conversion au protestantisme. Femme d'une grande énergie - "l'âme entière aux choses viriles, invincible aux adversités", selon Agrippa d'Aubigné - elle participe au siège de La Rochelle puis défend l'indépendance de son royaume confisqué par Charles IX.

Elle cherche à organiser son état selon le modèle genevois et s'entoure de nombreux théologiens qu'elle fait venir de Genève. En 1566, elle crée un collège protestant à Orthez. Son influence politique et religieuse en fait une figure emblématique du protestantisme. Elle s'oppose à Catherine de Médicis, qui incarne le catholicisme. Elle meurt à Paris en 1572, après avoir négocié les conditions du mariage de son fils avec Marguerite de Valois, la Reine Margot.

Pour aller plus loin :
Musée Virtuel du Protestantisme français
Musée Jeanne d'Albret
Video :
Jeanne d'Albret, reine des huguenots


©www.protestants.org