John Bost

La Famille évangélique, mai 1848 : Maison pour accueillir et instruire les jeunes filles en difficulté ; Bethesda, novembre 1855 : asile destiné aux jeunes orphelines infirmes, aveugles ou handicapées mentales ; Siloé, août 1858 : accueil pour les garçons handicapés ; Eben-Hezer, avril 1862 : accueil pour les épileptiques ; Bethel, avril 1867 : nouvel asile pour les garçons épileptiques ; Le Repos, juin 1875 : maison destinée aux veuves et institutrices âgées sans ressources ; La Retraite, mai 1876 : maison pour les servantes et ouvrières âgées veuves ou célibataires ; La Miséricorde, mai 1878 et La Compassion, février 1881 : accueil pour les handicapés mentaux.

John Bost a été le bâtisseur de neuf des asiles de la Force, aujourd'hui Fondation John Bost. Né en 1817, fils de pasteur, il devient lui-même pasteur de la paroisse de La Force, en Dordogne, en 1844. Il consacrera sa vie à créer des lieux de vie pour ceux qui trouvaient difficilement leur place dans la société. "Ceux que tous repoussent, je les accueillerai au nom de mon Maître".

Aujourd'hui la Fondation John Bost est une oeuvre privée protestante à but non lucratif, reconnue d'utilité publique depuis 1877, qui accueille plus de 1000 résidents dans une vingtaine de structures dispersées sur 200 hectares, le long de la vallée de la Dordogne.

Pour aller plus loin :

Musée virtuel du protestantisme français
Fondation John Bost


©www.protestants.org