Karl Barth

Karl Barth est né à Bâle en 1886, dans une famille de théologiens. Après des études de théologie en Suisse et en Allemagne, il est nommé pasteur. En 1921 il devient professeur de théologie réformée à Göttingen. Dès 1919, il avait publié "Der Römerbrief", une exégèse de l'Epître aux Romains, ouvrage qui suscitera de nombreuses réactions. En 1932, paraît le premier volume de la "Kirchliche Dogmatik", (Dogmatique ecclésiale), une oeuvre - inachevée - dont il poursuivra la rédaction jusqu'à la fin de sa vie. La poursuite de cet impressionnant travail de réflexion ne le coupe pas de la réalité de son temps. Barth introduit la théologie au coeur de la vie quotidienne.

En 1934, il est le principal auteur de la Déclaration théologique de Barmen, texte fondamental d'opposition chrétienne à l'idéologie nazie. Suspendu à cause de son refus de prêter serment au Führer, puis expulsé d'Allemagne, il devient professeur de théologie systématique à Bâle. Il participe à la première assemblée mondiale du Conseil Oecuménique des Eglises à Amsterdam, en 1948 : "N'est-il pas dit que nous devons chercher premièrement le Royaume de Dieu et sa justice", rappelle-t-il lors de la séance d'ouverture. Pour Barth, la Bible est l'interpellation que Dieu adresse aux hommes.

A la fin de sa vie, il participe à la lutte contre la prolifération des armements atomiques. Il meurt à Bâle en 1968.

Pour aller plus loin :
Karl Barth-Archiv und Karl Barth-Stiftung
Musée Virtuel du Protestantisme français

Karl Barth : « Tout reprendre à zéro » ProtestInfo, 15 juillet 2011

 


©www.protestants.org