Dietrich Bonhoeffer

Dietrich Bonhoeffer en 1932

Né à Breslau en 1906, fils de la haute bourgeoisie allemande, docteur en théologie à 23 ans après de brillantes études, tout semble destiner Dietrich Bonhoeffer à une haute position dans la société. Il voyage en Europe et aux Etats-Unis et est ordonné pasteur en 1931.

Le 30 janvier 1933, Hitler arrive au pouvoir. Dès le 1er février, Bonhoeffer dénonce, dans une allocution à la radio, la prétention de souveraineté totale du Führer. Son émission est immédiatement interrompue. Il publie ensuite un article contre l'antisémitisme et participe à l'organisation de l'Eglise confessante, avec Karl Barth et Niemöller. Chez ce "théologien de la réalité" (selon André Dumas), la vie, l'oeuvre, la foi, sont indissolublement liées.
En 1935, il est responsable du séminaire de Finkenwalde dont les activités sont rapidement interdites, et se poursuivent dans la clandestinité.

"Nachfolge" (Le prix de la Grâce) - 1937 - "Gemeinsames Leben" (De la vie communautaire) - 1939 - Ethique - paru en 1949 - Résistance et soumission, lettres de prison publiées en 1951 : l'oeuvre de Bonhoeffer a marqué son époque. Comment être croyant dans un monde qui semble ne pas avoir besoin de Dieu, quelle peut être l'action de l'Eglise dans le monde ?

En 1940, Bonhoeffer s'engage dans la conjuration contre Hitler. Arrêté par la Gestapo le lendemain de l'attentat manqué de 1943, il est condamné à mort et pendu le 9 avril 1945 sur l'ordre personnel de Hitler. 

Pour aller plus loin :
citations, sur le site Paraboles.net
article de Liliane Crété
Musée Virtuel du Protestantisme français

©www.protestants.org