L'Eglise

Etymologiquement, le mot "Eglise" vient d'une racine grecque qui signifie "appeler hors de". Il désigne tout à fait concrètement une assemblée d'hommes et de femmes qui ont été convoqués hors de chez eux en vue d'une réunion publique.

La première "Eglise" chrétienne est constituée par la prédication de l'Apôtre Pierre qui, au jour de la Pentecôte, annonce l'Evangile de Jésus-Christ aux hommes et aux femmes assemblés à Jérusalem pour la fête juive des Moissons (Actes 2, 1-41).

Cette première communauté chrétienne se distingue des autres assemblées humaines par l'enseignement de la Parole de Dieu, par le partage et la solidarité, par la célébration de la Cène et par les prières (Actes 2, 42).

En ce sens, l'Eglise est avant tout constituée par l'événement de la Parole de Dieu annoncée aux hommes et écoutée par eux (creatura verbi divini).

Après la mort des Apôtres et de la première génération de chrétiens, l'Eglise primitive a dû progressivement s'organiser, se doter de structures, de confessions de foi, pour s'installer dans la durée. Des ministères institués apparaissent alors pour lutter contre les divisions et pour maintenir l'unité entre les différentes communautés locales (apôtres, évangélistes, prophètes, docteurs, anciens, évêques, diacres, veuves) 1. Les confessions de foi de l'Eglise ancienne définissent quant à elles l'être fondamental de l'Eglise (notae ecclesiae) en ces termes : l'Eglise est une, sainte, universelle et apostolique 2. L'Eglise peu à peu s'institutionnalise.

Dans l'histoire, trois grands modèles d'Eglise ont émergé : un modèle centré sur la communion, un modèle centré sur la prédication, et un modèle centré sur la confession de foi 3.

Le modèle centré sur la communion situe l'Eglise là où la communion avec l'évêque, qui est ordonné dans la succession apostolique, est réalisée. C'est le cas en particulier de l'Eglise catholique romaine et de l'Eglise orthodoxe.

Le modèle centré sur la prédication situe l'Eglise là où l'Evangile est fidèlement prêché et où les sacrements sont droitement administrés 4. C'est le modèle des Eglises issues de la Réforme : réformés et luthériens.

Le modèle centré sur la confession de foi définit l'Eglise comme un rassemblement des personnes qui confessent Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. C'est le modèle des Eglises de professants, héritières du mouvement anabaptiste du 16è siècle : mennonites, baptistes, pentecôtistes, méthodistes, darbystes, etc.

1 Voir à ce sujet les épîtres de Paul aux Corinthiens et les Pastorales (Tite et Timothée)
2 Voir A. Birmelé, "Eglise", in Encyclopédie du Protestantisme, Cerf/Labor et Fides, 1995, pp. 491-492
3 A. Nouis, Un catéchisme protestant, Réveil Publications, pp. 471-476
4 Voir Confession d'Augsbourg, article VII, 1530 ; Jean Calvin, Institution de la religion chrétienne, IV, I, 9.

Arnaud STOLTZ
©www.protestants.org