Pour suivre l'actualité de la Fédération protestante s'inscrire

lire la dernière newsletter

archives

Recommandations

Fédération protestante de France Assemblée générale 2010


Recommandation n° 1 pour le Conseil de la FPF

Madagascar subit depuis quinze mois une crise politique profonde qui entraîne de grandes souffrances dans sa population. Dès le mois de mars 2009, l’Assemblée générale de la Fédération protestante de France avait appelé à un retour rapide à la démocratie et à la tenue d'élections libres.
Un an après, rien de significatif en terme de processus électoral n'est encore mis en oeuvre et de plus  en plus de voix sur l'île font entendre leur crainte d'affrontements.
Considérant la situation dramatique de ce pays, l'assemblée générale de la FPF réunie à Paris les 10 et 11 avril 2010 demande à son Conseil d'intervenir auprès du gouvernement français pour que la France soutienne, de manière aussi désintéressée et impartiale que possible, les forces démocratiques malgaches dans le but de relancer rapidement une résolution politique de la crise et de garantir la stabilité dont le pays a besoin pour se reconstruire.
Elle recommande à son Conseil de s'associer aux démarches de la communauté oecuménique internationale dans le soutien aux Églises chrétiennes à Madagascar, tout en leur conseillant fraternellement de résister à la tentation d'un engagement partisan.

Recommandation n° 2 pour le Conseil de la FPF

Les membres de l’Assemblée générale de la FPF, réunis à Paris les 10 et 11 avril 2010, dans le prolongement du lancement de l’année européenne 2010 des Églises pour les migrations et à l’écoute de la Parole de Dieu :
• affirment que la rencontre avec les migrants, quelle que soit leur situation juridique, change notre regard, chasse la peur et oblige à l’accompagnement dans l’accès aux droits, la solidarité et l’aide pour une vie digne et sereine.
• se réjouissent du renouvellement de nos Églises par la présence, la participation de membres venus du monde entier, ainsi que des échanges avec les Églises issues de l’immigration présentes sur le territoire et l’appui du Projet Mosaïc. Ce sont des signes d’un avenir à partager sur une terre commune.
• Dans cet esprit, l’AG affirme le soutien du protestantisme français aux associations actives dans la solidarité auprès des migrants, notamment la CIMADE, et encourage les Églises et les CIOM (Communautés, Institutions, OEuvres et Mouvements) à aller à la rencontre de l’étranger.
• Elle propose au Conseil de la FPF d’inviter les autorités publiques à veiller à l’accueil et à l’intégration, dans le respect du droit et de la dignité des personnes, sans envisager de nouvelles modifications législatives encore plus contraignantes.

Recommandation n° 3 pour le Conseil de la FPF
L'Assemblée générale de la FPF, réunie à Paris les 10 et 11 avril 2010, demande au Conseil de la FPF de soutenir le ministère des aumôniers d’établissements sanitaires et médico-sociaux et des visiteurs bénévoles.
Elle se réjouit de la perspective d’une mission qui permettra de prendre des décisions sur la nature et les contours d’un service fédératif d’aumônerie.

Recommandation n° 4 pour le Conseil de la FPF
L'Assemblée générale de la FPF, réunie à Paris les 10 et 11 avril 2010, face à la montée des intégrismes et des intolérances dans le monde :
• manifeste que chaque homme, chaque femme doit avoir la liberté de choisir sa religion, d’en changer, de croire ou de ne pas croire, dans le respect et la protection de son intégrité physique et morale,
• demande au conseil de la FPF de mettre en place un groupe de travail sur ces questions de libertés religieuses, en y associant les organismes concernés ;
• souhaite que le conseil de la FPF puisse relayer l’information, lorsque les persécutions religieuses surviennent, en invitant les Églises au soutien fraternel dans la prière et en mobilisant tous les moyens d’intervention possible.

Recommandation n° 5 pour le Conseil de la FPF
• L'Assemblée générale de la FPF, réunie à Paris les 10 et 11 avril 2010, à quelques semaines de la constitution du Conseil national des évangéliques de France (CNEF), adresse ses fraternelles salutations aux frères et soeurs qui ont estimé de leur responsabilité de créer ce Conseil national des évangéliques français ou d’y adhérer.
• Elle a entendu la crainte exprimée par certains de ses membres que la création du CNEF soit l’occasion de polarisations au sein du protestantisme français. Elle espère qu’il s’agira d’une étape dans la construction d’une unité à la fois plus profonde et plus large. Elle recommande dans ce sens au Conseil de la FPF de poursuivre un dialogue régulier avec le CNEF.
• Elle encourage le conseil de la FPF à veiller à ce que la fédération continue d’assumer sa vocation et notamment son engagement à représenter l’ensemble du protestantisme au-delà même de ses frontières fédératives, pour vivre une véritable unité dans le respect de la diversité.

Paris, 11 avril 2010