Pour suivre l'actualité de la Fédération protestante s'inscrire

lire la dernière newsletter

archives

Communauté d’Églises protestantes francophones — Ceeefe

L’année 2009 a pu concrétiser certains des espoirs que je manifestais dans mon rapport de l’an dernier. Après beaucoup de discussions, de craintes à apaiser, de détails à améliorer, nous avons pu, lors de notre Assemblée Générale du mois d’août 2009, adopter à l’unanimité les nouveaux statuts de la CEEEFE, qui s’appelle désormais « communauté d’Églises Protestantes Francophones – Ceeefe » et qui, en tant que communauté d’Églises, demande à devenir « membre associé » de la FPF. Ces nouveaux statuts sont enregistrés à la Préfecture et le nouveau titre noté dans le récépissé officiel que la Préfecture vient de m’adresser. C’est donc une nouvelle vie « institutionnelle » qui commence…
En dehors de cet aspect, qui a pris beaucoup de temps en 2009 mais qui était nécessaire pour pouvoir passer à autre chose, il faut noter :

- le démarrage effectif du grand chantier de Djibouti, où la CEEEFE (propriétaire des locaux) est « maître d’ouvrage », ce chantier devant durer 5 ans et nécessitant, au total, 500 000 € … dont 100 000 vont être fournis sur « fonds propre » des Églises de cette communauté… Bien entendu, c’est avec l’appui fort du Défap que nous avons osé nous lancer dans cette aventure et c’est main dans la main que nous avançons ensemble sur ce chantier ;

- la candidature officielle de la paroisse francophone de Rome (Église Vaudoise d’Italie) qui, avec un an de retard par rapport à ce que j’escomptais l’an dernier, sera acceptée comme membre à la prochaine AG ;

- la poursuite du dialogue avec Abou Dhabi où une nouvelle paroisse vient d’être inaugurée, et avec Moscou où divers facteurs (notamment de santé du pasteur en place) ont repoussé ma première visite.

Les changements de pasteur se passent normalement, nous avons pu installer à Canterbury une étudiante-doctorante de Strasbourg, nous avons eu plusieurs candidatures valables pour succéder à Jean-Luc Blanc au Maroc, le poste de St Pierre de la Réunion (financé par la Cevaa) a trouvé un titulaire…
bref je reste un président heureux dans cette communauté qui vit et se développe. J’espère que les défis financiers qui se présentent à nous, notamment en raison du chantier de Djibouti, pourront être relevés !

Yves Gounelle,
Président