Appel à la prière pour les otages français retenus au Sahel et leurs familles - Fédération protestante de France

Message aux Eglises, Communautés, Œuvres et Mouvements, membres de la Fédération protestante de France – 5 septembre 2012

Françoise Larribe ? Le regard interrogateur de mon interlocuteur en dit long… Otages, Sahel… ah, oui !

Il faut dire que le calvaire de cette femme et des proches de ceux qui sont encore prisonniers là-bas ne fait plus la une des médias depuis longtemps.

Françoise Larribe n’a pas non plus cherché à médiatiser son malheur. À diverses reprises des manifestations de soutien se sont exprimées, comme à l’Assemblée du Désert. Mais voilà maintenant deux ans que dure cette épreuve, elle veut avec ses deux filles « marquer le coup » et fait donc l’effort de sortir de sa réserve.

Comment tenir quand on ne sait rien, quand on imagine tout, quand à ses questions répond le silence diplomatique ou pas. Le risque c’est bien évidemment l’indifférence, l’accoutumance, l’oubli.

Françoise Larribe, parce qu’elle est protestante, demande le soutien des protestants, pas seulement des instances et de leurs réseaux qui interviennent, mais de chacun dans la prière.

Évidemment, cette prière ne peut se limiter à Daniel son mari, avec lui sont encore otages Marc Féret, 45 ans, marié père d'un petit garçon de 1 an et demi qu'il ne connaît toujours pas, Thierry Dol, bientôt 32 ans, Pierre Legrand, 25 ans. Ils ont été enlevés le 16 septembre 2010. Cinq mois et demi plus tard Françoise, Alex Awando (Togolais) et Jean-Claude Rakotorilalao (Malgache), étaient relâchés.

Je suggère qu’au cours des cultes des prochains dimanches une part de la prière d’intercession soit consacrée à Françoise, ses filles et son mari, sans oublier les autres otages et leurs familles.

Psaume 37.5 : « Remets ton sort au Seigneur, mets ta confiance en lui… » 

Pasteur Claude Baty,
Président de la Fédération protestante de France

 

Communiqué de presse de la FPF ci-joint.