Message du Conseil d’Églises chrétiennes en France suite à la condamnation pour apostasie de Meriam Yehya Ibrahim Ishag

Texte en pdf

Les membres du Conseil d’Églises chrétiennes en France [CÉCEF] ont appris avec consternation la condamnation à mort de Meriam Yehya Ibrahim Ishag, chrétienne soudanaise de 27 ans, prononcée par un tribunal de Khartoum, le 15 mai 2014, pour « apostasie ». Cette jeune mère de deux enfants a également été condamnée à cent coups de fouet. Malgré des assurances données aux diplomates de différents pays, elle n’a pas été libérée et à ce jour les condamnations contre elle n’ont pas été levées.
Considérant que Meriam Yehya Ibrahim Ishag a été déclarée coupable uniquement en raison de ses croyances et de son identité religieuses, le CÉCEF exhorte les autorités soudanaises à veiller à ce que Meriam Yehya Ibrahim Ishag soit libérée immédiatement et sans condition, et à abolir la flagellation et la peine de mort.

Les coprésidents du CÉCEF encouragent les chrétiens en France à signer la pétition préparée par l’ACAT pour soutenir Meriam Yehya Ibrahim Ishag.

Paris, le 19 juin 2014
Pasteur François Clavairoly – Métropolite Emmanuel – Mgr Georges Pontier
coprésidents

www.acatfrance.fr
www.nuitdesveilleurs.fr
www.cecef.fr