Terre créée, terre abîmée, terre promise…
Ecologie et théologie en dialogue

Editions Olivetan

Les diagnostics posés par les scientifiques sur l'état de la planète posent à l'humanité la question de sa survie. Un sentiment d'impuissance gagne les sociétés et les gouvernants, qui hésitent entre l'attente d'un pouvoir fort et la crainte de l'anarchie. Il en résulte une incertitude devant l’avenir qui s’exprime soit dans une résignation inquiète, soit dans des formes radicales de militance, prêtes à répandre la terreur.

Dans ce moment particulier de l'histoire, les chrétiens se doivent de proclamer leur espérance, en paroles et en gestes. Ils peuvent rappeler, comme une bonne nouvelle à partager,
- que ce monde est une création offerte par Dieu,
- que dans ce monde s'est joué en Jésus-Christ, et se joue encore aujourd'hui, la possibilité de surmonter le mal,
- qu’une liberté responsable a été offerte à l’homme pour lui permettre de sortir de ses impasses et de ses contradictions,
- que cette libération est chargée d'une espérance salutaire pour faire œuvre de réconciliation, entre les humains et avec la création.

Une dizaine de spécialistes de l’environnement et de théologiens (protestants, catholiques et orthodoxes) ouvrent ici un dialogue fécond pour sortir de la culpabilité et inviter à des comportements responsables. Ils tracent un chemin pour sortir de nos peurs et nous ouvrir à l’espérance.

Cette publication fait suite au colloque « Terre créée, terre abîmée, terre promise » qui s’est tenu à l’Institut Protestant de Théologie, Faculté de Paris, les 30 novembre et 1er décembre 2014, à l’initiative de la commission Eglise et société de la Fédération Protestante de France et du réseau Bible et création de l’Eglise protestante unie de France. Elle s’inscrit dans la continuité de la publication « Les changements climatiques » préparée par le groupe Climat de la Fédération protestante de France sous la direction de Jacques Varet (Olivétan - Lyon 2014) et apporte un certain nombre de pistes de réflexion à l’usage notamment des Eglises et mouvements protestants, sur cette difficile et préoccupante question de la crise écologique.