Retrouvez ici toutes les interventions des Journées des Aumôneries Francophones 2016

 Lyon - 6 au 8 octobre 2016

 

 

Médecine et humanisme : le grand écart

Par le Docteur Jean Pellet

« Médecine et humanisme : le grand écart ? », cette question fonde la réflexion de Jean Pellet, médecin cardiologue à la clinique mutualiste de Grenoble. Un troisième protagoniste s’est glissé dans la relation soignant-soigné : la machine, au détriment de la parole, de la relation duelle. Il est urgent, en égalité avec la technique, de renouer le dialogue au sein des structures de soin, d’en retrouver le temps.

Retrouvez l'intégralité de l'intervention du Dr Jean Pellet en cliquant ici.

 

Obstacles et empêchements dans les relations

Par Anne Beau-Reder, Béatrix Duliège, Pascale Gheysen et Eric Kiledjian

Outre l’obstacle technique, les obstacles de l’âge, du handicap mettent à mal la vie relationnelle du malade et l’expression de sa spiritualité. Les témoignages forts et émouvants d'Anne Beau-Reder, Béatrix Duliège, Eric Kiledjian, Pascale Gheysen ont exprimé la primauté de l’écoute. Marcher aux côtés de la personne âgée, handicapée, malade, c’est « la laisser libre de choisir son chemin et le rythme de son pas ».

Retrouvez l'intégralité de cette table ronde en cliquant ici.

 

Religion et laïcité à l’hôpital : une présence commune qui nous transforme

Richard Wertenschlag, Azzedine Gaci, Françoise Montalbetti, Constantino Fiore, Nicole Fabre.

L’Université Catholique de Lyon a accueilli les JAF pour une table ronde interreligieuse publique sur le thème  « Religions et laïcité à l’hôpital : une présence commune qui nous transforme », animée par Philippe Lansac, directeur de RCF Lyon. Cette table ronde réunissait Richard Wertenschlag, Grand Rabbin de Lyon, Azzedine Gaci, recteur de la Mosquée Othmane de Villeurbanne, Françoise Montalbetti, directrice de l’hôpital des Charpennes, Constantino Fiore, responsable diocésain des aumôneries hospitalières, Nicole Fabre, aumônier FPF aux Hospices Civils de Lyon.

L’échange fructueux fut nourri du travail et de l’expérience commune des représentants des 4 religions et des hôpitaux et animé par Philippe Lansac, directeur de RCF Lyon.

Table ronde co-organisée par l’aumônerie protestante régionale des établissements sanitaires et médico-sociaux de la Fédération protestante de France et la Pastorale de la santé du Diocèse de Lyon.

Retrouvez l'intégralité de cette table ronde en cliquant ici.

 

Une écoute risquée - Didier Fievet

Parole, dialogue, « une écoute risquée » pour Didier Fievet au cœur de l’existence humaine confrontée à sa finitude.

En aumônerie, risquons d’assumer la finitude de l’autre avec la nôtre propre… Ne faisons pas de la cure d’âme un adjuvant thérapeutique.

L’aumônerie ose revendiquer de n’être qu’inutile ! C’est le seul risque à prendre ! Car de cette inutilité-là, Dieu se sert…

Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Didier Fievet en cliquant ici.

 

A la marge du soin, une autre écoute

Par Agnès Arquillière

« Je me sens beau », mots simples, pleins de reconnaissance d'un patient qui a bénéficié des soins d'Agnès Arquillière, socio-esthéticienne.

L'esthétique adaptée au soin de la souffrance pour réparer le corps malmené par la maladie, les traitements, pour restaurer l'image de soi est « A la marge du soin, une autre écoute ».

Le toucher est un langage non verbal qui développe les hormones de la confiance. Un toucher emphatique, non médical, remet du baume au corps et au cœur. Après un massage des mains, du visage, le malade, la personne âgée se sentent bien avec elles-mêmes. Elles retrouvent l'envie d'exister dans le regard de l'autre.

Retrouvez l'intégralité de l'intervention d'Agnès Arquillière en cliquant ici.

 

Guérire les relations

Par Louis Schweitzer

Guérir les relations, estime Louis Schweitzer, pasteur de la Fédération des églises évangéliques baptistes, ne répond à aucune mécanique, ne se commande pas. Avec une part de silence qui laisse place au Christ, avec humilité, bienveillance, l'aumônier propose un espace de paix afin que le malade se sente écouté, afin qu'il se dise.

Dans la confiance et l'humilité, la relation entre deux personnes se vit avec un entre-deux : le Saint Esprit.

Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Louis Schweitzer en cliquant ici.

 

Importance et dynamique des récits de vie

Par Pierre Reboul

Bénévole et formateur à JALMALV, après des années de visite en soins palliatifs, Pierre Reboul reçoit « L'importance et la dynamique des récits de vie » comme « une création de soi-même avant de disparaître ». Ce récit est fait de choses lourdes, légères, il est du plus descriptif au plus analytique.

L'écoutant est une « chambre à écho intelligente », il est «  l'écran blanc » sur lequel la personne en souffrance déroule son film. L'écoutant ne cherche pas à comprendre, pas de sous-titre. L'écoutant est « le sanctuaire d'une parole sacrée », d'un testament oral.

Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Pierre Reboul en cliquant ici.

 

L'évolution de la question spirituelle dans les lieux de soins :

- En France, par Anne-Sophie Dentan, ancien aumônier, pasteur de l'Eglise protestante unie, membre du comité d'éthique de Nîmes

- En Suisse, par Thierry Lenoir, pasteur, aumônier et animateur culturel à la Clinique de la Lignière à Gland, Suisse

- En Belgique, par Agnès Italiano, membre de la commission diocésaine et animatrice à la Pastorale de la santé du Diocèse de Tournai, Belgique, et Joëlle Maystadt, présidente de la commission francophone d'aumônerie hospitalière protestante de Belgique

Retrouvez l'intégralité de cette conférence à trois voix en cliquant ici.

 

Le lieux de soins : des laboratoires d'une société réconciliée?

Par Thierry Lenoir, le Docteur Elisabeth Bailly et le Docteur Dominique Thouret

Thierry Lenoir, pasteur, aumônier culturel à la Clinique de la Lignière à Gland en Suisse vit ce lieu comme un laboratoire de réconciliation avec lui-même. Dans ce lieu, il se détache de ce qu'il croit être ses compétences, son savoir-faire, sa performance. Il apprend les trois pauvretés : la pauvreté du vouloir, la pauvreté de l'avoir, la pauvreté du savoir. Ce lieu incite le malade comme l'aumônier à trouver la place de l'essentiel dans le puzzle de sa  vie, il les ouvre à la réconciliation.

Au contact de sa clientèle d'origine et de convictions différentes des siennes, Elisabeth Bailly, médecin généraliste à Lyon, a vécu avec reconnaissance une profonde évolution de sa façon d'accueillir, d'écouter, de rencontrer. Il lui a été nécéssaire de faire le vide en elle. Ainsi, sans bouger de son cabinet, elle a constaté comment, au quotidien, les personnes dépassent les tabous religieux pour vivre réconciliées, elle a perçu « l'infini de monde ».

A partir d'un cas clinique, Dominique Thouret, psychiatre et psychanalyste à Lyon, montre le chemin difficile de l'écoute en milieu psychiatrique. L'aumônier chemine, à tâtons, entre psychiatrie et théologie.

Retrouvez l'intégralité de cette table ronde en cliquant ici.

 

Reprise théologique

Par Nicole Fabre et Franck Nespoulet

Nicole Fabre, pasteure de l'EPuF, aumônier de la FPF aux Hospices Civils de Lyon et Franck Nespoulet, pasteur de l'EPuF, aumônier de la FPF dans les maisons de retraite protestantes de Lyon ont dégagé quelques perspectives théologiques des débats des JAF :

Accompagner la vie qu'elle soit sombre ou lumineuse.

Extraterritorialité de l'aumônier dans le milieu hospitalier alors qu'il est présent pour rien, en gratuité, en non puissance.

Entendre ensemble la mort et la résurrection du Christ, une mort si impensable qu'il l'annonce trois fois.

La démarche de l'aumônier n'est pas de chercher à tout savoir. Il est le « sanctuaire » de la parole du malade.

Nous ne sommes pas les seuls intervenants -clowns, esthéticiennes, aumôniers d'une autre religion....-

Être dans la militance pour que du « rien » advienne quelque chose comme ce le fut du tohubohu.

Être aumônier est un engagement exigeant. L'aumônier ouvre des espaces exigeants.

Retrouvez cette reprise théologique en cliquant ici.

 

Temps spirituels

La pasteure Corinne Danielian et le pasteur Joël Dahan animèrent le temps spirituel d'ouverture du vendredi 7 octobre et le culte d'envoi du samedi 8 octobre avec une liturgie en paroles, en images et en gestes. Un orchestre composé de participants des JAF accompagna joyeusement les chants.

Pour revivre le temps spirituel d'ouverture du vendredi 7 octobre animé par la pasteure Corinne Danielian, cliquer ici.

Pour revivre le culte d'envoi du samedi 8 octobre animé par le pasteur Joël Dahan, cliquer ici.

 

 

 

 

Interview d'Isabelle Meyckuchel, aumônier national des ESMS

Ecoutez Fédération 18'07
ZOOM sur : l’aumônerie des établissements sanitaires et médicaux sociaux et plus particulièrement les JAF « Journées des aumôneries francophones »