Résolution de l’assemblée générale 2017 - Un nouvel élan

Le texte en pdf

En janvier 2016, l'Assemblée générale a engagé la Fédération protestante de France dans un chantier inédit sur la nature du lien qui unit ses membres, sur ce qui, par l'engagement fédératif, est donné à chacun et attendu de lui. Le groupe de travail en charge de cette mission a mené une large consultation des membres, organisé des groupes témoins entre acteurs de terrain sur la base de conversations confiantes, coordonné l'audition de personnes ressources pour relire l'histoire de la Fédération, notamment des sociologues, des historiens ainsi que les anciens présidents et secrétaires généraux. Les résultats de cette consultation sont présentés dans le rapport « Vers une vision renouvelée pour la Fédération Protestante de France. » 

L'Assemblée générale de la Fédération protestante de France, réunie les 28 et 29 janvier 2017 à Paris, reçoit avec gratitude le rapport de la mission sur le lien fédératif. Elle reconnaît l'important travail accompli et voit dans la forte mobilisation qu'il a suscitée le signe encourageant d'un profond attachement à la Fédération. L'Assemblée générale exprime sa reconnaissance à toutes les Églises, Unions d'Églises, Communautés, Œuvres et Mouvements, mais aussi à toutes les personnes, pasteurs ou laïcs, qui se sont ainsi mobilisées pour apporter leur contribution à la réflexion sur le lien qui unit ses membres. 

1. L'Assemblée générale fait sienne l'orientation de fond proposée par le rapport. Elle décide de recentrer la Fédération protestante de France sur sa mission de coopération et de représentation commune du protestantisme français, tout en gardant l'horizon d'une communion en Christ donnée et à venir. Elle voit, dans les recommandations proposées et dans la clarification des missions fédératives, l'opportunité d'ouvrir le chemin d'un avenir plein de promesses pour la famille protestante.  

2. L'Assemblée générale confie au Conseil la mise en œuvre des onze recommandations proposées dans le rapport en privilégiant celles qui renforcent les liens entre membres de la FPF, notamment dans les pôles fédératifs, et plus largement avec la famille protestante. Elle demande au Conseil de rendre compte d'une première étape dès la prochaine Assemblée générale.

3. L'Assemblée générale prend acte du fait que les Eglises membres de la FPF n'ont pas pleinement vécu la réalité de l'accueil mutuel à la Cène, prévu dans les Statuts et la Charte. L'Assemblée générale affirme que cet accueil « dans l'amour fraternel et la liberté que nous donne l'Évangile » est à vivre comme une invitation et non une obligation. Elle demande  au Conseil  d'étudier  la manière dont il convient de traduire cette lecture dans la Charte et les Statuts. 

4. L'Assemblée générale appelle les membres de la FPF, ses instances, les pôles et les commissions, à discuter ce rapport afin d'engager, chacun pour ce qui le concerne, la mise en œuvre des onze recommandations.  

5. Depuis l'été 2015, la Fédération protestante de France est traversée par des tensions qui ont douloureusement questionné le lien fédératif. La réception de ce rapport constitue une nouvelle étape dans l'histoire séculaire de la Fédération : un temps de vérité sur l'état des lieux des relations mais aussi un temps d'engagement de chacun pour donner un nouvel élan.  

Les commémorations de « 500 ans de Réformes » en cette année 2017, placées sous le signe de la fraternité, sont l'appel pour les membres de la Fédération à assumer ensemble leur diversité, à se rappeler leur héritage commun, à approfondir  leur connaissance mutuelle dans la rencontre et le dialogue, notamment biblique et théologique, et à réaffirmer leur vocation commune à témoigner aujourd'hui de l'Evangile.