Date 20/11/2016
Titre L'Apocalypse, la fin d’un monde ?
Sous Titre
Invités Madeleine Wieger - maître de conférence en philologie biblique à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, membre de l’Union des églises protestantes d’Alsace et de Lorraine
Chapitres Apocalypse 21

Résumé

Télécharger le texte de l'émission

Le livre de l’Apocalypse n’est pas une prophétie annonçant la destruction du monde. Il révèle une parole, il lève le voile sur une autre compréhension de Dieu et de la vie. Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre, nous dit la Genèse, le premier livre de la Bible. Or, dans notre passage de l’Apocalypse (21,1-8), dernier livre de la Bible, il est question d’un ciel nouveau et d’une terre nouvelle. Un témoignage qui redit de nouveau que Dieu est et restera le créateur et l’auteur de la vie.

Liste des musiques

- Alessandro Striggio, Ecce beatam lucem, motet à 40 voix pour 10 chœurs, avec le Choir new College Oxford et la Maitrise nationale de Versailles, plage 9
- Roland de Lassus, Aurora lucis rutilat, motet à 10 voix, avec le Choir new College Oxford et la Maitrise nationale de Versailles, plage 1
- Jean-Sébastien Bach, BWV 140, choral: “Wachet auf, ruft uns die Stimme”, The Monteverdi Choir, The English baroque soloists, direction : John Eliot Gardiner, plage 1
- Jean-Sébastien Bach, BWV 140, aria: “Wann kömmst du, mein Heil ?”, The Monteverdi Choir, The English baroque soloists, direction : John Eliot Gardiner, plage 3
- Jean-Sébastien Bach, BWV 140, choral: “Zion hört die Wächter singen”, The Monteverdi Choir, The English baroque soloists, direction : John Eliot Gardiner, plage 4
- Jean-Sébastien Bach, BWV 140, aria: “Mein Freund ist mein”, The Monteverdi Choir, The English baroque soloists, direction : John Eliot Gardiner, plage 6
- Jean-Sébastien Bach, BWV 140, aria: “Gloria sei dir gesungen”, The Monteverdi Choir, The English baroque soloists, direction : John Eliot Gardiner, plage 7