La Fédération : vocation et spécificités

Présentation en anglais

Depuis 1905, la Fédération protestante rassemble la plupart des Eglises et des associations protestantes de France. Ces Eglises appartiennent à toutes les sensibilités du protestantisme qui se sont manifestées depuis la Réforme : luthérienne, réformée, évangélique, baptiste et pentecôtiste. Quant aux associations, ce sont essentiellement des oeuvres ou des mouvements travaillant dans des secteurs d'activité très divers : enfance, personnes âgées, action sanitaire et sociale, loisirs et vacances, éducation, communication, expression artistique, relations internationales et développement, etc.

 

  • Repères

Une trentaine d'Unions d'Eglises
Plus de 80 associations regroupant 500 oeuvres et mouvements.
Près de 3% des Français se réclament du protestantisme, soit environ 2 millions de personnes. Le protestantisme est la troisième religion en France. La Fédération est membre du Conseil des Eglises chrétiennes en France (CECEF). Elle est membre fondateur de la Conférence des responsables de culte en France, créée en novembre 2011. Par ses principales Eglises, la FPF participe à la Conférence des Eglises européennes (KEK). Elle est membre associée du Conseil oecuménique des Eglises (COE).

 

  • Vocation

La Fédération protestante de France (FPF) a pour vocation première de contribuer au rapprochement de ses Eglises et de ses associations, de coordonner leur action, de les aider à assumer leurs responsabilités. Elle assure également un certain nombre de services communs : télévision (Présence Protestante), radio, aumônerie aux armées, aumônerie aux prisons et aumônerie des établissements sanitaires et médico-sociaux, recherche biblique, relations avec les Eglises chrétiennes, information-communication-documentation. 

La FPF a par ailleurs pour mission de représenter le protestantisme français auprès des pouvoirs publics et des médias. A ce titre, il revient à son Conseil ou, éventuellement, à son président, de s'exprimer publiquement dans tous les domaines où le protestantisme croit devoir apporter un témoignage particulier et un message qui lui est propre et qu'il souhaite faire entendre dans le débat public. 

La Fédération a aussi pour tâche de veiller à la défense des libertés religieuses, en France et dans le monde, de favoriser le dialogue avec les autres Eglises et associations protestantes (non membres de la FPF), et d'encourager les relations et les initiatives communes avec les Eglises chrétiennes non protestantes.

 

  • Unité et diversité

Malgré les liens très étroits qui les unissent, chacune des Eglises et des associations membres de la FPF conserve, en toute liberté, sa spécificité et son identité, tant sur le plan théologique que pratique. Les Eglises conservent leur appartenance confessionnelle propre et le fonctionnement ecclésiologique auquel elles sont attachées. C'est ainsi, par exemple, qu'elles n'ont pas toutes la même conception du baptême ni les mêmes modes d'organisation ecclésiale. Unité ne signifie pas absence de diversité, et même de différences.

En revanche, toutes les Eglises et associations membres de la FPF s'engagent à partager un certain nombre de convictions exprimées dans la Charte de la Fédération : dans le seul but de rendre un témoignage commun à l'Evangile, elles reconnaissent comme centrale l'annonce du salut par la grâce et pratiquent sans restriction l'accueil mutuel à la Sainte Cène. Cette diversité est vécue comme une richesse à vivre et à partager.

La Fédération continue d'enregistrer des demandes d'adhésion, tant de la part d'Eglises que d'associations.