Le Comité chrétien de solidarité avec les chômeurs (CCSC) Association oecuménique catholique et protestante

 
Auteur : COMITE CHRETIEN DE SOLIDARITE AVEC LES CHOMEURS

 Origine

Créé en 1984 en réponse à une double interpellation : les déclarations de la Commission Sociale de l'Episcopat, "Pour de nouveaux modes de vie" et de la CSEI de la Fédération Protestante, "Pour se mobiliser" en 1982

"Tant qu'il y aura des exclus et des laissés pour compte, l'Esprit de Jésus-Christ ne nous laissera jamais en repos". (Commission épiscopale du monde ouvrier 1987)

Objectifs

¨ Interpeller l'opinion, briser le mur d'ignorance et d'indifférence qui masque la réalité de la mutation sociale actuelle.
¨ Inviter les chrétiens à s'engager plus encore par leurs modes de vie aux côtés des victimes du chômage.
¨ Soutenir les associations qui se créent au service des chômeurs et faire entendre leur voix dans les instances qui les concernent.
¨ Favoriser l'émergence des idées nouvelles
- à moyen terme les mesures permettant de réduire le chômage et de faire évoluer les structures inadaptées.
- à long terme une autre répartition du travail et du temps libéré dans la vie de chacun.

Réalisations (depuis dix ans)

Actions :
* une centaine de conférences et réunions partout en France
* plusieurs sections en province, notamment Aix, Toulouse, etc. campagne dans les paroisses pour le dixième anniversaire de l'appel des évêques "pour de nouveaux modes de vie"
* soutien à des initiatives associatives.

Publications :
* "Lettre" trimestrielle aux 1500 correspondants et dépôt en nombre dans des paroisses et associations.
* "Répertoire des associations au service des chômeurs" 6000 associations pour la 5° édition.
* Brochures "Paroles de chômeurs", "Précarité et Prière"; nombreux articles et émissions de radios.
* Livre de Paul Abela "Une politique pour l'emploi" DDB 1994.

Pédagogie des idées nouvelles :
* interventions à des colloques consultés en des commissions officielles.
* participation au "Manifeste contre l'exclusion" dossier aux élections législatives et présidentielles.
 

Relations :
* avec les responsables des Eglises.
* avec des cabinets ministériels et la haute administration.
* avec des réseaux associatifs et porteurs d'idées.

Organisation

Association loi 1901 :
* l'assemblée générale de quelques 300 membres représente le réseau de 1500 sympathisants qui diffuse la "Lettre", le "Répertoire" et soutient les campagnes (type modes de vie).
* le conseil d'administration réunit des personnalités laïques et religieuses et des responsables associatifs.
* une équipe de bénévoles assure les permanences et la gestion quotidienne au siège social.

Financement

Il est constitué par les dons et cotisations des membres, et le soutien régulier de congrégations religieuses. De son côté, le "Répertoire" vendu à l'unité, est acheté en nombre par deux ministères, l'ANPE etc. et subventionné par du mécénat privé.

Perspectives

Les associations sont nombreuses mais restent cloisonnées sinon rivales. D'où un gâchis d'énergie et de générosité qui empêche l'expression d'une parole claire invitant le pays à changer ses modes de vie et ses structures socio-économiques. Il en est de même dans les Eglises, où les réflexions et propositions sur le chômage et l'emploi sont multiples et dispersées. Il manque assurément un comité fédérateur et ne prenant en charge que ces seules questions. Le CCSC pourrait contribuer à favoriser ce travail en commun à l 'intérieur et entre les Eglises, à partir d'une réflexion biblique et théologique plus affirmée. Si la communauté chrétienne le veut, cette ambition peut être portée par le CCSC et par l'équipe renforcée qu'il met en place. Cet effort rapprocherait tous ceux qui luttent contre le chômage et ses conséquences intolérables.

Qu'on soit miséreux dans une société misérable, c'est triste; qu'on le soit parce que la richesse, trop limitée, est mal répartie, c'est triste et injuste. Mais qu'on le soit dans une société qui crève de richesse, qui produit à s'en encombrer à mort, qui ne sait pas quoi faire de ses excédents, ce n'est pas triste et injuste, c'est abominable et imbécile. C'est le test que ça ne va pas du tout, dans cette société, qu 'on est devenu fou. (Maurice Bellet)

CCSC - 29 rue de Belleville - 75019 PARIS - Tél. 01 42 06 02 33 - CCP 31 531 58 L La Source

Source : BIP;1432
Date de parution : 21 janvier 1997