Les instances des Eglises européennes recherchent une coopération plus approfondie dans le domaine de l'action sociale

Le "Forum diaconal européen" appelle à un plaidoyer contre l'exclusion sociale Sur l'invitation de la Conférence des Églises européennes, d'Eurodiaconia (la Fédération européenne pour la diaconie), du Groupe de contact européen sur la Mission urbaine et industrielle et de la Commission des Églises pour les Migrants en Europe, plus de 110 participants en provenance de 26 pays européens se sont rassemblés à Järvenpää (Finlande) du 26 au 29 septembre, pour le Forum diaconal européen 2001. "Diaconia" est un mot grec qui signifie "service", utilisé pour illustrer l'action sociale des Églises. Le Forum a été construit sur les fondements des expériences retirées de la première consultation pan-européenne sur la diaconie qui s'était tenue à Bratislava (République slovaque) en 1994, ainsi que la "Déclaration de Bratislava" adoptée à l'occasion de cette rencontre.

Le Forum diaconal européen s'est avéré être un espace propice au dialogue, au networking, à l'analyse et à une réflexion sur les nouveaux défis qui ont émergé pour l'action sociale des Églises face à l'évolution rapide que connaît l'Europe. Il était organisé en quatre groupes thématiques autour des thèmes suivants: la valeur du travail et de l'emploi, migration et mobilité, l'édification de communautés durables et la recherche d'une qualité de vie pour tous. Trois Tables-Rondes se sont concentrées sur les liens existant entre la diaconie et les Églises, entre la diaconie et la société civile et sur les tâches incombant à la diaconie en relation avec le nouveau rôle de l'État et des institutions européennes.

Dans le contexte des attaques terroristes perpétrées sur l'Amérique, l'importance du dialogue avec d'autres confessions, et plus particulièrement l'Islam, a été mise en exergue. Les Églises doivent jouer un rôle actif dans l'effort d'intégration et d'établissement de communautés durables. De par les racines de leur identité chrétienne, elles ont une responsabilité à assumer en matière de soutien à apporter aux initiatives menées contre la violence et pour la paix. La préoccupation était grande quant à l'impact des récentes attaques terroristes sur les orientations politiques suivies en matière de migrants et de réfugiés, et leur situation dans les pays européens. A une époque de restrictions renforcées et de fermeture des frontières, l'urgence se fait encore plus cruellement sentir pour les Églises de trouver des moyens de soutien, d'exercer un monitoring renforcé et de mettre en place des structures d'action commune.

Le Forum a accordé une grande attention au ré-examen du rôle que peut jouer l'État en Europe aujourd'hui en ce qui concerne l'aide sociale. Ce point a été considéré comme crucial face à l'élargissement du fossé existant entre les riches et les pauvres sur le continent européen. Le Forum a proposé d'initialiser un projet pour établir un consensus européen sur ces questions entre les Églises et leurs institutions diaconales, et leur permettre ainsi de s'engager dans des actions communes auprès de responsables politiques.

Au nom de la solidarité avec le plus faible, les Églises doivent oeuvrer ensemble et apprendre les unes des autres dans le processus de mise au point de stratégies. Différents plans ont été débattus en vue de l'établissement d'une Académie diaconale européenne qui ferait office de réseau regroupant des organisations prodiguant une formation à tous ceux qui sont actifs dans le domaine de la diaconie, et qui servirait d'instrument pour approfondir une analyse et des stratégies communes.

Tony Addy, Secrétaire général du Groupe de contact européen pour la Mission urbaine et industrielle, a fait office de rapporteur général du Forum. "Il y a un besoin urgent de communication intense, de dialogue et d'apprentissage mutuel entre les individus et les Églises dans différentes régions d'Europe", a-t-il conclu. "Nous avons besoin de plus d'espace pour une rencontre fructueuse entre l'Est et l'Ouest ainsi qu'entre les différents acteurs diaconaux et ceux qu'ils souhaitent servir".

Le Forum a identifié toute une série de projets et de stratégies, dont certains seront développés conjointement par les quatre organisations sponsors et d'autres mis en oeuvre par diverses organisations. Les sponsors convoqueront une autre rencontre en novembre afin d'organiser le suivi du Forum.


La Conférence des Églises européennes http://www.cec-kek.org est une communauté de quelque 127 Églises, de tradition orthodoxe, anglicane, protestante et vieille-catholique, de tous les pays d'Europe. Elle a été fondée en 1959. Ses bureaux sont domiciliés à Genève, Bruxelles et Strasbourg.

La Fédération européenne pour la Diaconie - Eurodiaconia - est une association regroupant 44 organisations diaconales protestantes et orthodoxes, actives dans 25 pays européens. Son siège social est à Bruxelles. `

La Commission des Églises pour les Migrants en Europe est une association d'Églises et de Conseils oecuméniques de 14 pays européens, oeuvrant dans le domaine de la migration, du droit d'asyle et de la lutte contre le racisme. Son siège social est à Bruxelles.

Le Groupe de contact européen pour la Mission urbaine et industrielle est un réseau à l'échelle européenne composé d'individus et d'organisations se consacrant à la mission urbaine, rurale et industrielle ainsi qu'au travail communautaire. Il est basé à Prague.

Source(s) : KEK;CONFERENCE DES EGLISES EUROPENNES;
Date de parution : 08 octobre 2001