Cette semaine nous prions pour:

Dialogue orthodoxes/protestants : à poursuivre avec davantage de vigueur

KEK : bureau de la communication
Article de presse no : 06-25/e
13 juin 2006

Le dialogue entre les Eglises orthodoxes et protestantes, anglicanes et catholiques romaines doit être poursuivi avec davantage de vigueur dans le programme de travail de la Commission des Eglises en dialogue de la KEK. Soulignant l’importance centrale de ce travail, des membres de la commission, qui se sont réunis à Tallinn en Estonie du 8 au 12 juin 2006, ont voté afin d’établir un groupe de travail qui préparera une consultation sur le dialogue en 2008.

En préparant des documents et d’autres publications en lien avec la consultation proposée, il sera demandé au groupe de travail de considérer quatre domaines de travail : d’évaluer le potentiel et les relations mutuelles des dialogues bilatéraux et multilatéraux ; de travailler à établir des critères permettant de mesurer les progrès concernant les questions théologiques centrales dans les dialogues existants ; d’évaluer les méthodologies de travail ; et de formuler des propositions pour des avancées concrètes afin d’améliorer les processus de réception au sein des Eglises. La professeur Elizabeth Fischer (Eglise d’Angleterre), coprésidente de la commission, a observé : « Cette nouvelle impulsion est opportune et bienvenue. J’exhorte nos membres d’églises à lui donner le plus de soutien possible ».

D’autres groupes de travail devraient être institués pour donner une attention soutenue à d’autres domaines de travail de la commission. Le projet « Guérison des mémoires » qui fait actuellement son chemin en Roumanie dans un partenariat entre la KEK et la Communion d’Eglises Protestantes en Europe (CEPE), fera l’objet d’un travail pour l’un des groupes. Le programme a atteint un stade crucial et une évaluation soigneuse est requise afin de déterminer les priorités pour le futur développement de ce travail. Un troisième groupe sera chargé de la question des « Eglises minoritaires et majoritaires ».

Le travail de la commission, consistera à inclure un programme d’études traitant de la question hautement thématique des relations et des engagements des églises d’Europe avec d’autres communautés religieuses.

L’on planifie actuellement une consultation-mission qui permettrait de présenter et d’explorer un nombre important des résultats du projet de recherche missionnaire. De plus, l’on projette de donner davantage d’attention à la formation œcuménique et la spiritualité.

Commentant sur le champ vaste de l’agenda de la commission, son directeur désigné, le professeur Dr Viorel Ionita a dit, « Nous travaillons sur une série de questions auxquelles les églises d’Europe doivent faire face dans leur rencontre les unes avec les autres ainsi qu’avec d’autres communautés religieuses. A Tallinn nous avons pris des mesures concrètes afin d’approfondir notre engagement à traiter plus sérieusement des questions de dialogue théologique qui empêche une compréhension commune ».

La rencontre de la Commission des Eglises en Dialogue a été hébergée par l’Eglise évangélique luthérienne d’Estonie. Pour sa prochaine rencontre en 2007, la commission prévoit de se rencontrer dans un pays à majorité orthodoxe.