Cette semaine nous prions pour:

Vierge

Henri CAPIEU : Poèmes

Dans un palais plus beau que celui d’Aladin,
Tu reçus l’envoyé, reine d’obéissance,
Servante du Seigneur, et sa magnificence
Remplit ton âme ainsi que le jour un jardin.

« Et l’ange la quitta ». Quel suave silence
Dut habiter ton corps chargé d’un tel destin !
Devant toi se levait le radieux matin
Où la stricte justice épousait la clémence.

O Femme, au premier rang des pécheurs pardonnés,
Quel silence du ciel et du monde étonnés,
O mère, au premier rang des mères douloureuses,

Quelle extase, quel chant, avec quelle langueur
T’avertissaient que cet enfant, Ô bienheureuse,
Déchirerait ton flanc et percerait ton cœur ?

(LE SEMEUR 38e Année n° 2, 1er décembre 1935)