Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

I. Comment les Associations protestantes luttent contre la précarite la pauvrete, l’exclusion

(2006)

A - L'action sociale des Institutions au sein de la Fédération de l'Entraide protestante

1. Les Institutions et Oeuvres Sociales Protestantes

Il existe en France près de 800 institutions/associations protestantes qui interviennent dans les domaines sanitaire, social et médico-social ; elles représentent au moins 20.000 emplois à plein temps et autant de bénévoles.. Voici quelques exemples marquants de leur travail sur le terrain :

L’Armée du Salut

L'ASEV, l'Action Sociale Évangélique

Le réseau du Service Protestant dans le Monde du Travail

La Mission populaire évangélique de France

ADRA

• A Bordeaux, Diaconat de Bordeaux

• A Colmar, l'Association Espoir

• A Lille, l'ABEJ-Lille : Association d'accueil et d'aide aux personnes sans-abri de Lille (59)

• A Paris, le CASP, Centre d'Action Sociale Protestant (nouveau site, octobre 2006)

• A Toulouse, TO7-Toulouse-Ouverture : Le témoignage du directeur, 1999

Pour mieux connaître le travail de ces associations, à lire absolument :
Habiter la ville : Attention chantier ! L'Eglise dans la Cité.
Ss la dir. d'Isabelle Grellier et Patricia Rohner-Hégé. Préf. Jean-François Collange.- Olivétan, 2005, 238 p.

 

2. La Fédération de l’Entraide Protestante (FPE)

Toutes les associations d’entraide sont regroupées au sein de La Fédération de L’Entraide Protestante (cf.la Charte), elle-même membre de la Fédération Protestante de France.
 « La FEP n’a pas vocation à être confessionnelle en tant que telle. Les projets des associations (…) sont des projets d’actions et de services, portés par des protestants qui considèrent que l’homme, et le plus faible des hommes, est la mesure de toute choses et qui accomplissent leur service en référence à l’Evangile. Il y en ce sens une affirmation laïque de l’action entreprise et cela en référence à l’Evangile. C’est en fait une façon d’être bien protestante ! » (Hubert Pfister, président de la FEP, Bulletin d'Information Protestant n°1535 / Mars 2002).

La FEP interpelle les protestants français sur la gravité de la crise sociale, notamment lors de ses journées nationales ; Un travail de diagnostic et d’analyse qui nous invite tous à la réflexion et à l’action. Ces journées nationales avaient pour thème en 2008 « La référence protestante : un projet à vivre »

La Fédération de l’Entraide protestante est membre depuis 1994 du Réseau d'Alerte sur les Inégalités (BIP 40) : Alerte : 10 ans d’histoire.  

Les 4 et 5 avril 2014, les adhérents de la Fédération de l’Entraide Protestante se sont retrouvés au centre de Nîmes pour débattre autour du thème de la crise : Comment la crise peut-elle devenir source de vitalité pour les associations et fondations engagées dans l’action sociale ?

 

B - Le rôle relais de la Fédération protestante de France et de ses Eglises membres

1. Interpeller les pouvoirs publics

• La Fédération de l’Entraide Protestante signe le manifeste de l’économie solidaire, paru dans le Monde du 21 septembre 2006
Manque de logements sociaux : Communiqué de l’Eglise réformée France en région Parisienne, janvier 2006
Logement : urgence, octobre 2005, par le CASPE et les Eglises protestantes d’Alsace-Moselle
Au lendemain du référendum sur le traité constitutionnel pour l'Europe, message du pasteur J.A. de Clermont, président de la FPF, mai 2005
Les jeunes luthériens s’engagent contre le chômage, août 2004
Lettre du Président de la FPF à Monsieur le Premier Ministre, Jean-Pierre Raffarin à propos de la pauvreté en France, 23 juin 2004
Voeu à propos de l’aggravation de la situation sociale, 23 mai 2004
A propos de la corruption – Déclaration du Conseil de la FPF, 1998
A propos des prestations familiales, la FPF et l'Entraide protestante disent "oui à une redistribution plus équitable !" ? 1997

2. Participer au débat de société

Assises 1999 : Une Espérance à vivre, une société à construire 
Les Actes des Assises

1996 : Travail Partage Exclusion : Pour un vrai débat sur les enjeux de l'emploi : déclaration du Bureau de la Fédération Protestante de France..
« Le niveau de chômage, l’angoisse des jeunes et la fragilisation économique et sociale d’une partie de la population sont tels, que la dignité et l’espoir en un avenir meilleur sont mis en cause…
Un tel délitement social porte en germe la destruction de la responsabilité individuelle et de la solidarité collective, sans lesquelles toute société humaine se transforme vite en jungle sans pitié…
L’intégration sociale, c'est-à-dire la place de chacun, doit être une priorité ».

Pour une réflexion collective Travail, partage, exclusion, une interview de Michel Vaquin

1995 : Partager, c'est vivre, message final des Assises de la Fédération protestant de France, 1995

Face au chômage (ERF), 1981 et Message[dossier Chômage II], 1987