L'aumonerie de la région de Lille

Le rassemblement quinquennal des aumôniers de prison de la Fédération protestante de France s’est tenu du 4 au 7 octobre à Strasbourg sur le thème : Justice Responsabilité Citoyenneté. Que fais-tu de ton frère ? 180 aumôniers de Métropole et d’Outre-mer ont participé à cet événement pour réfléchir ensemble à leur ministère en prison où sans cesse l’autre dans sa nudité vient interpeler leur foi. 

Aujourd’hui la prison fait à nouveau la une de l’actualité et pour une fois pas exclusivement à cause de quelques faits divers sanglants mais parce que la nouvelle Garde des Sceaux veut engager une véritable révolution en matière pénitentiaire en remettant en question la politique du tout carcéral qui présidait jusqu’alors dans les décisions en matière de justice pénale.

Notre question : que fais-tu de ton frère ? Est donc d’une brulante actualité. Comme le faisait remarquer un des orateurs de notre congrès, le professeur Frédéric Rognon,  la justice répond souvent à un homicide réel par un l’homicide symbolique qu’est l’enfermement, sans pour autant sans se rendre compte que cet « homicide symbolique » peut avoir des conséquences dramatiques sur l’individu mais aussi sur la société qui l’entoure. 

Les aumôniers de prison témoignent tous les jours à l’intérieur des murs que l’homme n’est pas réductible à son acte et que si l’acte doit être puni, l’homme doit être restauré.

Les aumôniers de prison de la Fédération protestante se sont engagés dans la voie de la justice restaurative réaffirmée sur le plan théologique par la conférence du professeur mennonite Neal Blough et sur le plan juridique par le professeur de criminologie Robert Cario.

Le directeur de l’Administration pénitentiaire, Henri Masse, est venu accompagné de la directrice de la région pénitentiaire de Strasbourg, Valérie Decroix, pour nous dire combien l’aumônerie était une composante indispensable de la politique d’insertion.

Le rassemblement silencieux sur les marches du palais de justice de Strasbourg était l’image visible de ce congrès et le chant « A toi la Gloire » qui a clos ce moment particulier nous a redit tout simplement que le christianisme croit en un tombeau ouvert et que ce qui est clos est amené à s’ouvrir un jour par la grâce de Dieu.

Les actes du colloque seront bientôt disponibles, à commander à l’aumônerie des prisons de la FPF.

Brice Deymié

Aumônier national des prisons. 

Activité d'aumonerie

 

Temoignage

 

La sortie de la prison