Après 1905

Au début du 20ème siècle, la division qui règne au sein du protestantisme français et la loi de séparation de 1905, qui rend autonome les Eglises, mais les prive des subsides de l'Etat, suscite un besoin de rapprochement. La Fédération Protestante de France se constitue en 1905. La première Assemblée générale du Protestantisme se tient à Nîmes en 1909.
En 1918, l'Alsace-Moselle - qui n'a pas été concernée par la séparation entre les Eglises et l'Etat de 1905 - se rattache à la France ; elle conserve alors la législation concordataire de 1801, toujours en vigueur actuellement.
Le 20ème siècle se caractérise par des mouvements de rapprochement oecuménique, protestant et chrétien : réunion, en 1938, de la plupart des familles de tradition réformée pour constituer l'Eglise Réformée de France ; élargissement de la FPF ; constitution, sur le plan international, du Conseil Oecuménique des Eglises, inauguré en 1948 à Amsterdam, lors de sa première assemblée ; développement, après Vatican II (1962-1965) de l'oecuménisme catholique-protestant...
Il se caractérise aussi par la montée des courants évangéliques et pentecôtistes.

Actuellement, le protestantisme français est estimé à environ 2,2% de la population française.

©www.protestants.org