Jan Hus

Jan Hus est né aux alentours de1369. Ordonné prêtre en 1400, il devient recteur de la chapelle Bethléem, à Prague. Très vite, ses prédications en tchèque connaissent un grand retentissement. Chapelain de la cour Bohême, théologien réputé, il rédige plusieurs traités. Influencé par le réformateur anglais John Wycliff, il s'attaque aux abus du clergé et souhaite que l'Eglise renonce à ses nombreux privilèges. Il est élu recteur de l'Université en 1409.

Les prélats auquels Jan Hus s'était attaqué obtiennent bientôt du pape de Pise Alexandre V, (à l'époque, il existe trois papes : celui de Rome, celui d'Avignon, celui de Pise) une bulle condamnant les écrits de Wycliff. Jan Hus est excommunié le 18 juillet 1410 mais, soutenu par le roi et le peuple, il peut rester à Prague. En 1412, le nouveau pape de Pise, Jean XXIII, lance une croisade contre le roi de Hongrie, Ladislas, et offre des indulgences à ceux qui soutiendront financièrement cette guerre. Jan Hus proteste énergiquement. Trois de ses disciples, qui s'en sont pris aux vendeurs d'indulgences sont décapités.

Réfugié en Bohême du Sud, Jan Hus termine la traduction de la Bible en tchèque et rédige son traité "De l'Eglise", dans lequel il refuse la prééminence du pape. "On est membre de l'Eglise dont le seul chef est le Christ, par la foi et par la vie". Les disciples de Jan Hus se multiplient. Arrêté alors qu'il se rend au concile de Constance muni d'un sauf-conduit, Jan Hus refuse de se rétracter. Il est brûlé vif le 6 juillet 1415.

Pour aller plus loin :
Musée Virtuel du Protestantisme français

600eme anniversaire de la mort de Jean Hus