John Wesley

Né en 1703, John Wesley est le fils d'un pasteur de l'Eglise anglicane. Etudiant en théologie à Oxford, ordonné diacre en 1725, il fonde avec son frère une petite association qui reçoit le sobriquet de méthodiste, "à cause de la régularité et l'esprit de méthode" apportés par ses membres dans leurs pratiques religieuses. Influencé par les Moraves et le Mouvement du Réveil, Wesley vit, en 1738, une expérience de conversion. Annonçant la bonne nouvelle du salut offert à tous les hommes, par la foi, il rencontre bientôt une vive opposition de la part de l'Eglise établie. Wesley se met alors à prêcher en plein air. Il souhaite s'adresser à tous,et particulièrement aux plus défavorisés. Ses prédications rencontrent un immense succès.

Wesley s'entoure de prédicateurs laïcs. Il n'hésite pas à sillonner l'Angleterre - préparant ses sermons, lisant et écrivant à cheval - pour aller à la rencontre de ses paroissiens. "Le monde est ma paroisse" déclare-t-il . Contribuant à la création d'écoles et d'organismes sociaux pour lutter contre l'ignorance et la pauvreté, il sera l'un des premiers à s'élever contre l'esclavage. Même s'il reste attaché à ses origines,Wesley finit par rompre avec l'Eglise anglicane. A sa mort, en 1791, l'Eglise méthodiste compte environ 70 000 membres en Angleterre et 60 000 aux Etats-Unis.


©www.protestants.org

Pour aller plus loin :
Wesley
Theolinguistics and Methodism