La confirmation

Pour les Eglises qui pratiquent le baptême des enfants, la confirmation est un acte solennel auquel aboutit l'enseignement religieux communément appelé le catéchisme traditionnellement destiné aux adolescents. Elle s'est imposée comme une tradition dans ces églises protestantes à partir du XIXème siècle et la tradition a voulu que la confirmation soit " fêtée " à l'âge de 14 ans. Cependant le catéchisme est de plus en plus enseigné aux adultes. Ainsi la confirmation devient-elle un acte personnel, librement choisi par le confirmant.
Elle est le renouvellement ou l'approbation du baptême mais aussi un acte par lequel le confirmant s'engage publiquement à une vie chrétienne.
Elle n'est pas un sacrement mais donne lieu à un culte dominical au sein d'une paroisse impliquant la dimension communautaire devant laquelle le confirmant est appelé à prendre un engagement. Le culte comporte un moment de liturgie particulier lors duquel prend place la bénédiction du ou des confirmands par imposition des mains du pasteur. Par ailleurs, la confirmation marque l'admission du confirmand à la Sainte Cène. Aujourd'hui, elle peut être comparée à un rite de passage mais devient de plus en plus une marque d'engagement personnel plutôt que collective.

Dans les Eglises de type baptiste, la confirmation n'existe pas. C'est le baptême lui-même qui marque l'engagement personnel.

Voir aussi : La Confirmation ou "le sens de l'initiation chrétienne" : Baptême – Profession de Foi – Imposition des mains - Rite de passage – Don de l’Esprit Saint...
Outils de réflexion élaborés par la Commission œcuménique de la Fédération Protestante de France.

Samuel Mahler
©www.protestants.org