La croix huguenote

La Croix huguenote aurait été imaginée par l'orfèvre nimois Maystre vers 1688. Il semble que celui-ci se soit inspiré de la décoration de l'ordre du Saint-Esprit, créée en 1578 par Henri III.

Des femmes protestantes ont choisi la croix huguenote comme bijou, de préférence à la croix latine qui avait un caractère catholique accusé.
On rendait ainsi hommage au Saint-Esprit et au sacerdoce universel en portant un insigne irréprochable pour les persécuteurs, puisqu'il dérivait d'une très officielle et très catholique décoration.

Symbole chrétien, la croix a été représentée sous des formes très différentes dans l'art et l'héraldique du Moyen Age.
La croix huguenote dérive de la Croix de Malte avec des échancrures triangulaires à l'extrémité de chaque branche.

La colombe est un symbole biblique. C'est la colombe qui avertit Noé que le niveau des eaux du déluge a baissé : "La colombe revint à lui sur le soir; et voici, une feuille d'olivier arrachée était dans son bec" (Genèse 8, 11). Les quatre Evangélistes attestent que Christ, au moment de son baptême, "vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe" (Mathieu 3, 16); Marc 1,10; Luc 3, 22; Jean 1, 32). 

Le bijou appelé Croix Huguenote* n'a pris ce nom qu'à une époque récente (fin du XIXe siècle). Il a parfois été appelé Croix Cévenole. 

*Le terme de Huguenot, d'abord employé par dérision pour désigner les protestants, a commencé à se répandre vers 1559-1560. Plusieurs hypothèses ont été émises sur l'origine de ce mot. La plus plausible est celle qui le fait remonter à l'allemand "Eidgenossen"qui signifie "Confédérés".

Sources :

- Bulletin d'information protestante : 08 février 1984
- Evangile et Liberté, janvier 1995 (pdf)

Voir aussi :

- Le site du Musée du désert