Michel Bertrand

La commission théologique de l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) a organisé, fin 2015 à Marseille, un colloque interreligieux de 3 jours consacré à ce thème en prise avec l’actualité

« Religion et torture, peut-on extirper la violence du cœur de l’homme ? ».

Le pasteur Michel Bertrand fut chargé de la synthèse finale de cette rencontre qui place directement la violence en l’homme et non dans la religion. Si les religions ont parfois dans l’histoire entraîné des guerres et des violences inouïes, elles portent en elles aussi les ressources pour résister à toute forme de tyrannie et de violence. C’est ce que les croyants pourraient en faire par une foi livrée à la passion sans la critique raisonnée qui deviendrait danger, absolutisation.

Toutes les réflexions que Michel Bertrand rapporte de ce colloque sont graines à moudre aujourd’hui pour avancer dans un débat de société houleux qui aimerait simplifier plutôt que comprendre.

13'31