Rencontre des aumôniers militaires protestants de l'Europe Centrale

Du 17 au 20 mars dernier, s'est tenu en Autriche à Vienne la rencontre biannuelle des aumôniers militaires protestants de l'Europe centrale. Quatre nations étaient représentées: Allemagne, Autriche, France et Pologne. Le thème retenu par la nation organisatrice de cette réunion, l'Autriche, était d'actualité puisque la réflexion portait sur la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale.

C'est ainsi que nous avons entendu plusieurs conférences. L'exposé introductif présenté le vice-directeur du musée militaire de Vienne avait ce titre plus que parlant : Le commencement de la guerre de 1914 - commencement d'un incendie mondial. Suivirent d'autres communications sur l'aumônerie autrichienne en opération durant cette période, sur ce thème : Peut-on emmener Dieu en guerre et enfin Comment soigner la mémoire.

Mais de loin, le moment le plus émouvant que nous avons vécu fut celui où nous avons assisté à un culte commémoratif dans la crypte du château d'Artstetten (à 80 km environ à l'ouest de Vienne) où se trouve les tombeaux de l'Archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie, assassinés tous les deux le 28 juin 1914 à Sarajevo. Cet assassinat fut à l'origine du déclenchement de la première guerre mondiale. Dans sa prédication le célébrant ne manqua pas de rappeler qu'après les deux morts de Sarajevo, on pouvait dénombrer à la fin de ce premier conflit mondial 17 millions de morts dont nous devions faire mémoire. C'est ainsi qu'au moment de la prière d'intercession, six bougies furent allumées sur l'autel par les participants à cette rencontre.

Aumônier Jacques Richard

Photo ©D.R. : tombeaux de l'Archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie