Présentation des invités par le pasteur Ernest Reichert, président des Amis de Sabeel France

Ernest REICHERT

Je voudrais faire une rectification. Je ne suis pas le Président de Sabeel. Je suis le Président de l’association des amis de Sabeel France.

Sabeel est un centre œcuménique palestinien de la théologie de la libération qui a comme souci la paix et la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens et qui dit que la paix n’est possible qu’à travers la justice. Elle ne peut être atteinte qu’avec le refus de recourir à la violence. C’est sur cette base que j’aimerais présenter les 3 intervenants de ce soir : un intervenant catholique, un intervenant protestant et un intervenant orthodoxe qui sont venus en France pour cette réunion. Le protestant est l’évêque Mounib Younab qui est évêque de l’Eglise évangélique luthérienne de Jordanie et de terre sainte, c’est le nom officiel de cette église, une petite église qui est en Palestine et qui a des paroisses à Jérusalem, Bethléem, Ramla et ARAM en Jordanie. 3000 membres à peu près mais qui dans ses écoles à 3000 élèves qui ne sont pas tous protestants, qui ne sont pas tous chrétiens. La majorité ce sont aussi des musulmans et c’est donc un investissement pour une cohabitation entre gens d’origine et de conviction différente. Je voudrais ajouter qu’il est le 3ème évêque arabe palestinien de cette église. Il est depuis 2010 aussi le Président de la fédération luthérienne mondiale qui rassemble 145 églises dans 98 pays avec plus de 80 millions d’habitants. Il a fait sa formation théologique en Finlande à l’université d’Helsinki. Il a un doctorat Honoris causa du séminaire de aux Etats Unis. Il a traduit la confession d’Augsbourg en arabe. Il est l’un des 13 chefs de l’Eglise de Jérusalem qui ont soutenu dès sa parution en décembre 2009 le document ou l’appel KHEIROS un moment de vérité connu comme Kheiros Palestine. Il est aussi l’animateur du groupe œcuménique de patriarches et chefs d’églises locales de Jérusalem et co fondateur du conseil des institutions religieuses de terre sainte qui réunit des juifs, des chrétiens et des musulmans. Il est un membre fondateur du programme œcuménique d’accompagnement en Israël Palestine, du conseil œcuménique des églises. Il était co signataire de la déclaration de Jérusalem sur le cynisme chrétien. Il a été invité en juin 2014 au Vatican quand le Pape François avait invité le Président Perez et le Président Marmoud Havas. Il est quelqu’un qui est connu dans la région pour son engagement en faveur de la justice, la paix et la réconciliation. Le père Jamel Kader est le recteur du séminaire patriarcal latin de BEJALA à côté de Bethléem. Il a été ordonné prêtre en 88. Il était Professeur au séminaire de Bejalla. Il a fait une formation pontificale ou il a eu un doctorat en théologie dogmatique.

A son retour, il était Professeur au département d’étude religieux à l’université de Bethléem. Il était en 2008 doyen de la faculté de lettres de cette université. Il est co rédacteur du document KHEIROS quand celui-ci a été élaboré. Il est membre du comité d e réflexion théologique du patriarche latin ainsi que du comité de dialogue avec les juifs. Tous ces gens sont exactement ouverts sur leur environnement, lui aussi est engagé dans cette situation palestinienne en essayant d’en trouver une sortie en vue de la paix dans la justice et sans violence. Mr Michel THIERS est lui membre laïque de l’église grecque orthodoxe. Il est chargé depuis 2007 du programme spécial œcuménique des églises pour le moyen orient à Genève. Il a été dans le passé Président de sudnost l’association mondiale de la jeunesse orthodoxe. Il était responsable un certain temps de la fédération mondiale d’étudiants chrétiens. Il a une maitrise en théologie de la faculté de théologie St Jean d’Amassée de l’université palestinienne au Liban. Il a enseigné à cette même faculté, il a été secrétaire général de l’Association de l’Institut théologique du moyen orient une des chevilles ouvrières du sommet islamo-chrétien de Genève en décembre 2013. Je m’arrêterai là. Merci à vous tous d’être avec nous ce soir.