Pour suivre l'actualité de la Fédération protestante s'inscrire

lire la dernière newsletter

archives

 

Journées Nationales Prison 2014

Groupe National de Concertation Prison:  

ANVP – Aumôneries CATHOLIQUE, PROTESTANTE, ET MUSULMANE – CIMADE - CROIX ROUGE Française – FARAPEJ – FNARS – GENEPI – SECOURS CATHOLIQUE CARITAS France – UFRAMA

 

« Des murs et des Hommes » : argumentaire

Maisons d'arrêt ou établissements pour peines, hommes ou femmes, majeurs ou mineurs, en ville ou en campagne, vétustes ou modernes... Il existe aujourd'hui en France près de 200 établissements pénitentiaires. L'histoire de la prison, et la somme de récits personnels qui la ponctuent, nous fait
comprendre qu'indifféremment de leurs caractéristiques individuelles, ces établissements partagent un but commun : l'isolement total des personnes enfermées, qui peut entrainer la négation des droits et des libertés.
Les murs marquent la frontière entre la prison et notre société. Tout en rendant visible la peine, ils dissimulent à la société – ils nous dissimulent – ce qui se passe réellement à l’intérieur des prisons.


Ces journées Nationales Prisons 2014 doivent nous permettre :


D’INTERROGER la place des lieux d’enfermement dans la société, d’un point de vue géographique et
symbolique ;

D’INTERROGER l’impact des murs (réels ou des obstacles organisationnels) sur la vie en prison : Quelle organisation de vie dans une collectivité fermée ? Comment permettre l’exercice de libertés qui n'ont pas été retirées par la condamnation ? ;

DE METTRE EN EVIDENCE l’importance de la manière dont on construit les prisons : il faut penser la vocation des murs de prison à accueillir des hommes pour créer une architecture adaptée ;

DE POSER LA QUESTION du respect de la dignité de la personne incarcérée. En effet, des conditions indignes de détention alourdissent la peine ;

D’INFORMER le public sur la réalité des prisons en 2014, des nouvelles prisons aux plus anciennes, à partir de nos expériences ;

• et enfin, de FAIRE COMPRENDRE que la prison n'est qu'une peine parmi d'autres, et que même hors les murs, il y a des peines exécutées.

A Votre Service : Justice et Aumônerie des Prisons

L'aumônerie générale est le vis-à-vis permanent de la Chancellerie et de l'administration pénitentiaire. Elle désigne ses aumôniers issus des différentes branches du protestantisme, soit environ 300 personnes, intervenant dans les établissements de métropole et d'outre-mer.

Sa mission est d'assurer le suivi des personnes engagées dans ce ministère, la préparation des sessions de formation, l'organisation du travail dans la visite aux détenus et lors de leur sortie de prison (en lien avec les diverses associations), le service cultuel en prison ainsi qu'un travail de vigilance en ce qui concerne les Droits de l'Homme.

Le service justice-aumônerie des prisons effectue un travail d'analyse, de réflexion théologique et de vigilance auprès des pouvoirs publics et de l'opinion publique en matière de justice et de sanction pénale. Il travaille avec des juristes, philosophes, éducateurs, fonctionnaires de polices, médecins, ...

Les régions pénitentiaires

 Cliquez sur une région pour connaître les informations régionales