La Fédération : son président

Pasteur François Clavairoly

Théologien, homme de dialogue, François Clavairoly est très attaché à la dimension oecuménique des relations entre les différentes Eglises chrétiennes, et au développement de la relation entre partenaires religieux. Il assure en 2015 et 2016 la présidence tournante de la conférence des responsables de culte en France (CRCF). François Clavairoly est un acteur confirmé de la vie fédérative. Il a été président de la commission des relations de la Fédération protestante de France avec le judaïsme, a eu des responsabilités au sein de l’aumônerie des prisons, et a participé à des groupes de réflexion sur divers sujets de société. Le pasteur François Clavairoly a pris ses fonctions à la présidence de la FPF, le 1er octobre 2013.

Parcours du pasteur François Clavairoly

Né le 11 mai 1957, François Clavairoly est issu d’une famille protestante. Il a, comme son grand-père et son père, embrassé la vocation de pasteur. Il est marié à Laure Ducassou, père de trois enfants (Fabian, Adrien et Olivia) et deux fois grand-père.
Après des études classiques, François Clavairoly suit un cursus d’études de théologie à Genève et à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg. Il obtient un diplôme d’études approfondies à l’Institut protestant de théologie de Paris en 1992. Il séjourne de1979 à 1981 au Gabon, à Oyem, envoyé par le Défap-Service protestant de mission pour enseigner à l’Ecole pastorale de l’Eglise évangélique du Gabon.

Pasteur de l’Eglise réformée de France, il occupe son premier poste paroissial à Rouen, de 1982 à 1988. Il poursuit son ministère à Lille de 1988 à 1994, période au cours de laquelle il s’investit également au sein de l’aumônerie des prisons, assurant la fonction d’aumônier régional de la Fédération protestante de France pour la région Nord. De 1994 à 2000, il assure la présidence du Conseil régional en Nord-Normandie de l’Eglise réformée de France. Il est le pasteur de la paroisse du Saint-Esprit, à Paris (8e), de 2001 à 2013.

D’autres responsabilités au sein de l’Eglise réformée de France (devenue depuis 2012 Eglise protestante unie de France) ont conduit François Clavairoly à contribuer au rapprochement des Eglises luthériennes et réformées en France. Il a été, de 2002 à 2007, le président de la Communion protestante luthéro-réformée (CPLR, anciennement Conseil permanent luthéro-réformé), instance de concertation entre ces Eglises tant pour des questions théologiques que de formation. François Clavairoly a été le modérateur du synode de Sochaux-Montbéliard, en 2007, qui a initié le processus d’union, et celui de Belfort en 2012 le concluant avec la fondation de l’Eglise protestante unie de France. Il est membre du conseil de la Communion des Eglises protestantes en Europe (CEPE), Concorde de Leuenberg, qui regroupe 105 Eglises luthériennes et réformées, pour porter une voix protestante en Europe.

Attentif aux relations intraprotestantes, il a été co-président du groupe de suivi de l’Accord de Reuilly entre l’Eglise anglicane et la CPLR ; et aussi du groupe de dialogue entre la Fédération des Eglises évangéliques baptistes de France et la CPLR.
Son engagement oecuménique et interreligieux remonte aux prémices de son ministère pastoral, au cours de son stage paroissial à Casablanca, au Maroc, où il découvre la richesse de tels dialogues en lien avec les dominicains, les juifs et les musulmans. Il préside la commission des relations de la Fédération protestante de France avec le judaïsme de 2009 à 2013 animant le groupe de travail réunissant des pasteurs et des rabbins. Il est depuis 2007 vice-président d’honneur de l’Amitié judéochrétienne en France.

Il est également membre du Groupe des Dombes réunissant une quarantaine de théologiens catholiques et protestants répartis à parité entre les deux confessions, et en reflétant les diverses sensibilités. Il donne aussi un cours d’ecclésiologie à l’Institut supérieur d’études oecuméniques (Institut catholique de Paris).
Le pasteur François Clavairoly s’inscrit comme un acteur confirmé de la vie fédérative, participant à des groupes de réflexion sur divers sujets de société. Il a été notamment le coordinateur du dossier « Surmonter la violence » préparé pour les Assises de la FPF de 2004, et contribution à la décennie « Vaincre la violence », initiée par le Conseil oecuménique des Eglises.

Bibliographie

Articles : 
« Protestantisme et théologie des ministères, perspectives oecuméniques », Mélange de sciences religieuses, Université catholique de Lille, n°2, 2001.
« Étapes dans une longue marche, le débat sur l’homosexualité », Cahiers de la réconciliation, n°2, 2005.
« L’autorité doctrinale dans l’Eglise », Unité chrétienne n°160, 2005.
« Protestants et juifs en France », Sens, 2006.
« Calvin et les juifs », Sens, 2010.
« Abraham, l’aventurier de Dieu » in revue Inflexion n° 18, pp. 27-31, La documentation française – Paris 2011.
« Obéir, désobéir, en toute liberté » in revue Inflexion n° 24, pp. 167-172, La documentation française – Paris 2013.
« Protestantisme et judaïsme » in Dictionnaire du Judaïsme depuis 1944, de Jean Leselbaum et Antoine Spire Armand Colin - 2013.
« La liturgie, réception protestante de Vatican II » in La Réception de Vatican II. Sous la direction de Jacques Noël Pérès. DDB - Paris 2013.
« L’église locale, l’ecclésiologie protestante », in L’Eglise de la Trinité. Parole et Silence – Paris 2015.
« Foi protestante et judaïsme, interactions », Foi&Vie, décembre 2015 (https://www.foi-et-vie.fr/archive/article.php?code=3942)


Ouvrages :
La violence, ce que les religions en disent, collectif, sous la dir.de Philippe Gaudin, Éditions de l’Atelier, Paris, 2002.
Figures protestantes, éd. Voix protestante, Paris, 2009.
A la découverte de Calvin, collectif, Olivétan, 2009.
Calvin, de la réforme à la modernité, PUF, Paris, 2010.
L’insolence de Luther, en collaboration avec Alain Joly, éd. Onésime, Allauch, 2010.
Paroles d’alliance, Dialogue entre un pasteur et un rabbin sur la société française, François Clavairoly et Haïm Korsia, éd. F. Bourin, Paris, 2011.
Bible or not Bible. Pourquoi lire la Bible ? François Clavairoly et Alain Joly, éd. Onésime, Allauch, 2013
L’unité des chrétiens. Pourquoi ? Pour quoi ? Actes du colloque de l'Institut supérieur d'études œcuméniques (Paris, 17-19 mars 2015). (Collectif sous la direction de Philippe Mallèvre).